Aller au contenu principal

La réforme des signes de qualité sur le tapis

Le congrès des IGP de France, qui s’est déroulé début juin à Nantes, a été l’occasion pour la filière de montrer au représentant de Bruxelles son attachement aux signes de qualité actuels.

Les fromages ou les jambons IGP ne sont pas obligatoirement élaborés sur l’aire de l’indication, contrairement aux vins.
Les fromages ou les jambons IGP ne sont pas obligatoirement élaborés sur l’aire de l’indication, contrairement aux vins.
© J.-C. Gutner

Et pour cause. La Commission européenne planche sur « une clarification et une simplification » du système. À l’heure actuelle, quatre régimes cohabitent : les vins, les produits agroalimentaires, les spiritueux et les vins aromatisés. Avec à chaque fois des spécificités. À titre d’exemple, les fromages ou les jambons IGP ne sont pas obligatoirement élaborés sur l’aire de l’indication, contrairement aux vins.

Des dérogations en cas d’aléas climatiques

Si Michaël Erhart, chef de l’unité qualité à la DG Agri de la Commission européenne, n’a pas vraiment rassuré la filière, il a tenu à montrer les bénéfices qui pourraient découler d’une simplification. Comme le fait de décliner les systèmes fonctionnant bien à tous les secteurs.

Il a notamment cité l’exemple des AOP fromagères, qui bénéficient d’une dérogation temporaire en cas d’aléas climatiques. « Normalement, 50 à 100 % de l’alimentation du bétail en IGP doit provenir de la région, a-t-il détaillé. Mais en cas de problème météo, il suffit d’une notification à Bruxelles pour que l’IGP bénéficie d’une dérogation temporaire. Ce système n’existe pas pour les vins et spiritueux. Il serait intéressant de voir si cela pourrait être bénéfique ou pas. »

Michaël Erhart a également fait miroiter une accélération des délais de procédure ; accélération bien évidemment souhaitée par la filière. En revanche, il n’a pas caché étudier l’intérêt d’une délégation de la gestion quotidienne de la propriété intellectuelle des IG à une agence, pour cause de coût trop important et de manque de personnel. La filière, AOC et IGP, a d’une seule voix signifié qu’elle s’y oppose, « les agences étant payées par les viticulteurs, contrairement à la DG Agri », a pointé Michel Servage, président de VINIGP.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les éoliennes verticales que construit Denis Marchand sont constituées de pales métalliques qui animent un mât. Ce dernier est relié à un alternateur.
[Astuce] « J’ai confectionné une éolienne pour mon exploitation »
Denis Marchand est agriculteur à Avançon, dans les Hautes-Alpes, et fabrique ses propres éoliennes pour son exploitation. Voici…
Le conseil stratégique est un moment d'échange avec le vigneron, qui permet de poser un diagnostic et de donner des orientations pour améliorer l'utilisation des phytos.
Pensez à demander votre conseil stratégique avant de risquer votre Certiphyto
La loi impose aux viticulteurs qui ne sont ni en bio ni en HVE de justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires en cinq…
Huit variétés de vigne s'ajoutent au classement
Lors du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer du 12 juillet, huit variétés de vigne à raisins de cuve ont reçu un avis…
En 2021, 2 % des vignes ont changé de mains en 9 410 transactions, pour un total de 1 milliard d'euros. Le prix moyen d'un hectare de vigne en AOP varie de 6 000 euros en AOP coteaux d'ancenis à plus de 7 000 000 euros en AOP bourgogne grand cru en Côte-d'Or.
Le prix des vignes fait le grand écart
Le bilan des ventes de terres viticoles en 2021 dressé par le groupe Safer montre des situations toujours plus hétérogènes quant…
Les trois ceps de gauche, issus d'un bouturage à trois yeux classique, ont un chevelu racinaire beaucoup moins dense que les trois pieds de droite, provenant d'un semis de bourgeons effectué à la même date et dans les mêmes conditions.
Le semis d’yeux, pour régénérer la vigne ?
La multiplication de la vigne par semis de bourgeons serait-elle une solution aux dépérissements ? C’est une piste que testent…
En cas de présence de symptômes de mildiou, il faudra  continuer à effectuer des traitements préventifs avant de nouvelles pluies pour éviter des recontaminations.
Optimiser le cuivre face au mildiou de la vigne
Du fait de leur toxicité sur les microorganismes du sol et les organismes aquatiques, les traitements cupriques doivent être…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole