Aller au contenu principal

Bordeaux vise la neutralité carbone d’ici 2050

La filière vitivinicole bordelaise, avec le CIVB (Comité interprofessionnel du vin de Bordeaux) en chef d’orchestre, affiche l’objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050.

La consigne fait partie des pistes qui seront explorées dans le Bordelais pour atteindre la neutralité carbone.
La consigne fait partie des pistes qui seront explorées dans le Bordelais pour atteindre la neutralité carbone.
© Réussir

L’un des points de départ de cet ambitieux chantier de neutralité est le bilan carbone de l’année 2019, qui chiffre les émissions à 587 000 t equCO2. « Pour mémoire, a précisé Laurent Charlier, responsable recherche, innovation et transfert du CIVB, lors du Forum environnement qui s’est déroulé le 7 décembre à Bordeaux, le premier bilan carbone de la filière réalisé en 2008 avait estimé les émissions à 840 000 t equCO2. L’objectif était de les diminuer de 20 % pour 2020, soit 672 000 t equCO2. Les trois premiers postes sur lesquels des baisses d’émissions ont été enregistrées sont les matériaux entrants (verre), le transport et l’énergie. »

Allègement du verre, consigne et séquestration du carbone

Ce premier objectif étant atteint, il s’agit désormais de viser la neutralité en agissant sur trois leviers : poursuivre la baisse des émissions de CO2, notamment sur des postes encore peu explorés, éviter les émissions et développer la séquestration de carbone. Cinq axes prioritaires ont été identifiés. Le premier concerne le verre et le conditionnement (28 % des émissions) en visant l’écoconception des emballages, une production de verre encore plus allégé et le développement de nouvelles formes de distribution comme la consigne. Le deuxième axe concerne la réduction de l’empreinte du frêt (19 % des émissions) en renforçant les actions collectives via un dialogue renforcé avec les transporteurs. Les pratiques viticoles (22 % des émissions) avec la baisse de consommation de fioul et d’intrants, ainsi que l’efficacité énergétique des bâtiments et des process, en levant les freins techniques et financiers d’accès aux technologies performantes, sont également au programme. Enfin, le dernier axe vise les évitements d’émissions, la séquestration de carbone, voire la production d’énergies renouvelables. Début 2022, un groupe de travail définira un plan d’actions réalistes à mettre en œuvre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

New Holland retrouve la première place du podium concernant les parts de marché des immatriculations de tracteurs spécialisés.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2021 - New Holland renoue avec la première place.
Les ventes de tracteurs vignes et vergers évoluent à la hausse et atteignent un volume élevé. New Holland récupère sa place de…
La baisse des capacités de production, les problèmes de transports dus au Covid et la forte pression adventice de 2021 créent des tensions sur la disponibilité du glyphosate.
Fortes tensions et hausses de prix sur le glyphosate
La production mondiale de glyphosate est en baisse et les approvisionnements de cet herbicide sont sous tension, avec des prix…
Bobard conforte sa place de leader, devant Tecnoma et Dérot.
Immatriculations des tracteurs enjambeurs 2021 - Bobard assoit sa position de leader
Après une année creuse, le marché des tracteurs enjambeurs repart à la hausse. Dans ce contexte, Bobard conforte sa suprématie.  
[VIDEO] Démonstration de semis sur le cavaillon de la vigne par hydroseeding
Lors d'une démonstration en octobre dernier sur son site de Tulette dans la Dôme, le groupe Perret a présenté aux viticulteurs la…
La tireuse de bois VSE230 complète la VSE 430 et s'en distingue par un tirage des bois par le bas.
Provitis – La VSE 230 tire les bois vers le bas
Le constructeur alsacien Provitis propose un second modèle de tireuse de bois.
Depuis 2021, Grégoire a entrepris une réorganisation complète de son outil de production en vue d'augmenter de 50 % ses capacités.
Grégoire abat les murs pour augmenter sa production de 50 %
Derrière les murs extérieurs du site de Châteaubernard, Grégoire réorganise en profondeur son outil de production, pour le rendre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole