Aller au contenu principal

bourgogne
La mesure de l’empreinte carbone à la portée des vignerons bourguignons

L’interprofession des vins de Bourgogne propose un outil de mesure de l’empreinte carbone gratuit pour tous ses adhérents. L’objectif est d’inciter un maximum d’acteurs à s’engager.

Frédéric Volle, directeur du développement de Wine Pilot, Yannick Astesana, directeur délégué d'Adelphe et Sylvain Naulin, directeur général du BIVB ont présenté ...
Frédéric Volle, directeur du développement de Wine Pilot, Yannick Astesana, directeur délégué d'Adelphe et Sylvain Naulin, directeur général du BIVB ont présenté l'outil de mesure de l'empreinte carbone Wine Pilot à Wine Paris 2024.
© C. Gerbod

Relever le défi de la diminution de l’empreinte carbone suppose une large mobilisation du terrain. Pour l’encourager, le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a lancé en 2022 le projet Objectif Climat avec l’éco-organisme Adelphe. Il repose sur la mise en place d’un outil permettant à tous les acteurs du vignoble de mesurer leur empreinte de façon simple.

Après deux ans de mise au point, cet outil baptisé Wine Pilot entre en service. Il a été développé par l’entreprise Foodpilot et testé auprès d’une vingtaine d’entreprises bourguignonnes. Il sera déployé en mars 2024 auprès de l’ensemble des adhérents de l’interprofession. Ils y auront accès gratuitement. Sont potentiellement concernés 3 600 domaines, 270 maisons de négoce et 16 caves coopératives. L’interprofession vise la participation de « 300 à 400 vignerons d’ici la fin de l’année ».

Une mesure simplifiée pour encourager l’utilisation de l’outil

« L’objectif est de donner des clés à chaque vigneron pour évaluer l’impact carbone à chaque maillon », développe Yannick Astesana, directeur délégué d’Adelphe. Wine Pilot couvre donc l’ensemble de la chaîne d’élaboration du vin, de la vigne au client final. Le parti pris a été de limiter le nombre d’informations à rentrer tout en obtenant des mesures pertinentes. L'outil propose également un plan d’action pour s'améliorer et permet de simuler des initiatives.

« Il suffit d’un log-in, d’un mot de passe pour y accéder. Le design a été travaillé avec des explications en ligne pour guider et informer l’utilisateur, encourage Frédéric Volle, directeur du développement de Wine Pilot. On a adapté notre plateforme pour qu’elle corresponde aussi bien aux vignerons indépendants, aux coopérateurs qu’aux négociants ».

 

 
L'ergonomie de Wine Pilot a été travaillée pour encourager les utilisateurs et les guider.
L'ergonomie de Wine Pilot a été travaillée pour encourager les utilisateurs et les guider. © C. Gerbod

L’outil comporte 38 questions principales, de la vigne au transport, certaines étant détaillées en sous-questions comme pour les phytos. Les données à renseigner sont par exemple la consommation de GNR, la quantité d’azote minéral ou organique utilisée ou encore le type de bouteille en verre et le taux de verre recyclé. « En une à deux heures, l'utilisateur peut faire 50 % du travail », promet Frédéric Volle.

De l’empreinte carbone individuelle au pilotage global

Les données individuelles sont anonymisées pour alimenter un tableau de bord permettant de suivre l’avancée globale au niveau du vignoble. « Le projet Objectif Climat a été adopté collectivement par le BIVB en juin 2023 », rappelle Sylvain Naulin, son directeur général. Le plan vise à atteindre la neutralité carbone en 2035, à 60 % par la réduction de l’empreinte, à 40 % par la compensation. La fonctionnalité carbone est un premier pas vers d’autres mesures, l’outil ayant aussi vocation à inclure des indicateurs de RSE.

L’expérience bourguignonne va s’étendre à d’autres vignobles. Le prochain expérimentateur du Wine Pilot pourrait être l’interprofession des vins du Sud-Ouest. Les créateurs du Wine Pilot sont en discussion avec d’autres interprofessions. Frédéric Volle cite Bordeaux, l’Alsace, la Provence, le Val de Loire ou encore le vignoble de Cognac.

Les plus lus

Le Skiterre se compose de deux grands skis qui assurent le contrôle de la profondeur et de la position de la lame.
« Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »
Vignerons en Anjou, Nicolas et Christophe Moron se sont équipés d’un outil de travail du sol intercep Skiterre.
Vigneron plantant une nouvelle parcelle avec des pieds de Pinot noir dans la vallee de la Marne en AOC Champagne.Droit de plantation.
Quand FranceAgriMer exaspère les viticulteurs

FranceAgriMer joue un rôle essentiel dans l’attribution des aides. Face aux dossiers chronophages, aux contrôles…

Pellenc - Un robot à chenilles dans les vignes

Pellenc dévoile un robot à chenilles pour les vignes, le RX-20.

Chargement d'un camion citerne de la coopérative viticole CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) enlèvement d'une cuvée chez un vigneron adhérent durant les ...
Vin en vrac acheté à prix abusivement bas : que peut changer la condamnation de deux négociants bordelais

En pleine crise viticole, un jugement se basant en partie sur un article issu de la loi Egalim vient de condamner deux…

Taille de la vigne avec le sécateur électrique viticole sans fil Mage Sam 25, fonctionnant avec batterie au Li-ion, à Mâcon, dans les vignes du Vitilab, en octobre 2022
Lutte contre le gel : « Il faut réserver la taille tardive aux parcelles viticoles les plus gélives et pas trop chétives »

Benjamin Bois, chercheur à l’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, en Bourgogne, a travaillé sur la taille…

Eco-Dyn exposait un prototype de restructuration des sols viticoles sur le Sival 2024.
Un outil pour restructurer les sols viticoles compactés
L’entreprise ligérienne spécialisée dans les matériels biodynamiques et l’agriculture de régénération planche sur un outil…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole