Aller au contenu principal

Ils le font en Suisse
La gibbérelline contre la pourriture

Sur pinot noir, l’Agroscope de Changins a confirmé l’intérêt de l’acide gibbérellique pour maîtriser le botrytis. Des essais sur gamay sont également menés et donnent des résultats probants.
Sur pinot noir, l’Agroscope de Changins a confirmé l’intérêt de l’acide gibbérellique pour maîtriser le botrytis. Des essais sur gamay sont également menés et donnent des résultats probants.
© P. Cronenberger

« Aujourd'hui, la demande des consommateurs suisses est d'avoir des vins dépourvus de résidus de pesticides. Or, d'après nos enquêtes, les produits phytosanitaires que l'on retrouve le plus souvent sont les anti-botrytis » indique Olivier Viret, chercheur à la station de recherche Agroscope de Changins. C'est une des raisons qui l'a poussé à étudier de près l'acide gibbérellique, une hormone végétale. Appliquée à la floraison, elle permet un éclaircissage des grappes ainsi que leur élongation, ce qui diminue la sensibilité aux deux pourritures. « Des grappes plus lâches laissent mieux pénétrer les fongicides, ce qui protège mieux les rafles contre les pathogènes tels que le mildiou ou l'oïdium » précise Olivier Viret.

Un produit naturel

L'Agroscope de Changins vient de confirmer l'intérêt de cette molécule dans la lutte contre le botrytis et la pourriture acétique sur pinot noir. Quelque soit la dose d'acide gibbérellique appliquée, l'infection par le botrytis a été réduite de manière identique ou supérieure à l'application de deux botrytis spécifiques. L'emploi de cette molécule a également permis de réduire significativement l'incidence de la pourriture acide. « Au vu de ces résultats, nous sommes favorables à l'homologation de cette molécule en Suisse. Elle possède d'autres avantages : il s'agit d'un produit naturel, utilisé à très faible dose ce qui limite le risque de contamination. Elle supprime l'étape de vendange en vert qui est coûteuse » explique Olivier Viret. Ce dernier voudrait limiter l'utilisation de l'acide gibbérellique au cépage. « Certains sont en effet beaucoup plus sensibles que d'autres à l'effet de cette molécule. Avec le chasselas, par exemple, on risque un égrappage complet » poursuit-il. Il faut aussi savoir que le dosage est spécifique à chaque cépage et qu'il faut le respecter à la lettre car sinon le risque de sous ou de surdosage guette...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Grégoire dévoile la GT3, sa nouvelle machine à vendanger tractée
Bénéficiant de nombreuses améliorations des grandes sœurs automotrices, les machines à vendanger Grégoire GT3 prennent la place…
L'épopée des vignerons, documentaire diffusé sur France
La grande histoire des vignerons contée en images
France 3 a diffusé le 7 septembre dernier « L’épopée des vignerons », un documentaire passionnant réalisé par Emmanuelle…
Pellenc lance l'Optimum 240, un enjambeur à cabine centrale pour une bonne visibilité au travail du sol.
Pellenc - L'enjambeur Optimum 240 conjugue visibilité et maniabilité
  Pellenc dévoile un nouvel enjambeur, l'Optimum 240, à l'occasion du salon Viti Vini 2022.
Preview image for the video "Une GT dans les vignes, la nouvelle machine à vendanger tractée de Grégoire".
[VIDEO] Avec la GT3, Grégoire signe la première machine à vendanger tractée Isobus du marché
Grégoire a dévoilé aux vendanges 2022 sa nouvelle machine à vendanger tractée GT3, remplaçante de la G3.220. Première tractée…
La rafle, quand elle est bien utilisée, apporte fraîcheur et complexité. De plus en plus de vignerons y reviennent.
La rafle de raisin, une matière avec de nombreux atouts
Moins d’alcool et plus de complexité, c’est ce qu’apporte la vinification avec les rafles quand elle est bien maîtrisée.…
La vanne est vissée à quatre endroits au conquêt.
[Astuce] « J’ai mis une vanne sur mon bac de remontage dans mon chai de vinification »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais, dans la Loire, a installé une vanne sur son bac de remontage, pour éviter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole