Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La confusion sexuelle se fera bientôt sans diffuseurs

La société M2i attend l’homologation d’une solution pulvérisable pour lutter contre Eudémis par confusion sexuelle pour cette année. Une révolution dans le monde de la phéromone.

Réaliser en un seul passage de pulvérisateur les traitements contre le mildiou et l’oïdium, ainsi que la pose des phéromones contre les vers de la grappe. C’est la promesse de Lobesia Pro Spray, produit développé par la société française M2i, en cours d’homologation. Cela est possible grâce à un procédé breveté de microencapsulation dans des billes de cire. « Nous réalisons une émulsion d’eau, de cire naturelle et de phéromones, qui permet d’emprisonner ces molécules dans des capsules, qui les préservent et les diffusent de manière linéaire », explique Johann Fournil, responsable marketing de la firme. La solution, sous forme de gel et ne contenant ni solvant ni chimie de synthèse, est étudiée pour la couverture d’une génération. Elle permet ainsi d’adapter la lutte par confusion en fonction de la pression, ce qui est impossible à l’heure actuelle. « On peut par exemple faire l’impasse sur la première génération si elle est faible, et mettre une double dose si la suivante est très virulente », poursuit le responsable.

Les avantages de la confusion sans les inconvénients

La souplesse d’utilisation est d’ailleurs le maître mot de ce produit, puisqu’il est miscible avec tous types de produits, et efficace même sur des petites surfaces. Lors des différents essais d’homologation, le produit a montré des niveaux d’efficacité supérieurs à 90 %, ce qui est comparable à une diffusion par des capsules traditionnelles. « Je l’ai utilisé en test pendant deux ans, et n’ai jamais eu besoin d’un rattrapage, témoigne Benoît Combe, vigneron au Domaine de Saint Charles dans le Gard. Il s’emploie de la même façon qu’un insecticide. » La distribution de Lobesia Pro Spray sera assurée en partenariat avec Nufarm. M2i a d’ores et déjà lancé le développement d’un produit similaire pour lutter contre la Cochylis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Filets antigrêle, les bonnes questions avant l’installation
Depuis juillet 2018, les filets antigrêle sont autorisés pour les AOC. Tour d’horizon des solutions disponibles et des questions…
Vignette
Changer de paradigme en agronomie
Les premières rencontres internationales de l’agriculture du vivant ont eu lieu en février. L’occasion de faire le point sur une…
Vignette
Pas de décrochage pour les variétés résistantes
L’exceptionnelle pression mildiou de la campagne 2018 a été un test grandeur nature pour vérifier la résistance des variétés…
Vignette
Mildiou, réagir vite et bien
Dans le contexte de pression parasitaire exceptionnelle connu l’an dernier, les retours d’expériences fournissent une base…
Vignette
Un test simple pour optimiser la pulvérisation
La chambre d’agriculture de la Gironde propose une méthode simple, rapide et peu coûteuse pour vérifier le bon réglage du…
Vignette
Le pinotin pour des vins colorés et fruités
Pinotin est une variété offrant une très bonne résistance à l’oïdium mais moyenne sur mildiou en situation humide. Elle donne des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole