Aller au contenu principal

« Il faut s’adapter aux consommateurs » Joël Boueilh, président de la Coopération agricole-Vignerons coopérateurs

Le président des coopératives viticoles tenait une conférence de presse de rentrée ce 24 janvier. Au menu : les revendications de la filière et pistes de sortie de crise.

Joël Boueilh, président de la Coopération agricole-Vignerons coopérateurs et Anne Haller, directrice, ont plaidé pour une adaptation de la production aux goûts des consommateurs.
Joël Boueilh, président de la Coopération agricole-Vignerons coopérateurs et Anne Haller, directrice, ont plaidé pour une adaptation de la production aux goûts des consommateurs.
© C. de Nadaillac

« Nous sommes à l’unisson des débats, discussions et demandes portés par la filière, pour trouver des solutions face à la crise qui s’impose à nous, a introduit Joël Boueilh, président de la Coopération agricole-Vignerons coopérateurs, lors de sa traditionnelle conférence de presse de janvier. Bordeaux a été précurseur dans l’annonce du marasme, mais la situation de crise ne se réduit pas à Bordeaux. Il y a des problèmes dans le sud de la France en général, surtout sur les cépages rouges. Il y a des tensions sur les rouges et les rosés, mais paradoxalement, le sud est plutôt en carence de blancs. »

Quatre demandes d’aides au ministre

Pour faire face à cette situation, la coopération viticole va soutenir quatre demandes auprès du ministre de l’Agriculture jeudi 26 janvier, afin de répondre à la situation de crise conjoncturelle : l’arrachage temporaire avec un abondement de l’État, la distillation pour certaines cuvées qui ne sont plus marchandes, l’aide au stockage et l’allongement du délai de remboursement des PGE contractés lors du Covid. « Il va falloir que des aides arrivent car les gens sont pris à la gorge » a-t-il prévenu.

S’adapter à la demande et miser sur l’export

Parallèlement à cela, « le vignoble doit s’adapter aux attentes des consommateurs », a martelé le président. Qui sont nos clients, quand consomment-ils nos produits, où et comment ; telles sont selon lui les questions que tous les producteurs devraient se poser, afin de créer des vins adaptés à ces attentes. Sans cette réflexion, une crise à long terme semble inéluctable.

De plus, le marché national étant en berne, l’export apparaît comme étant plus que jamais indispensable « Depuis 2000, la France a divisé par deux les volumes de vin exporté ! » s’est insurgé Joël Boueilh. Pour favoriser cet export, l’émergence de marques fortes et d’acteurs structurés semble être une voie à explorer. « Mais nous allons demander un soutien des pouvoirs publics, rapporte-t-il, car nous allons devoir investir. Les aides de promotion vers les pays tiers ne correspondent pas à ce besoin. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
La taille de la vigne se réalise à l’aide d’un sécateur.
Comment tailler la vigne ? Huit choses à savoir
Pour un bon rendement et une bonne qualité des grappes, il est indispensable de bien tailler sa vigne et à la bonne période.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole