Aller au contenu principal

Oenologie
Il est urgent de raisonner les pratiques

Le dernier congrès des oenologues a mis l´accent sur les paramètres à prendre en compte pour une oenologie plus raisonnée, gage de réussite face à la concurrence du Nouveau Monde.


« L´oenologie raisonnée est un compromis entre de multiples critères de décision : la qualité produit, les coûts de production, les conditions de travail, la traçabilité, la sécurité alimentaire, l´environnement. Elle doit même intégrer l´image, la perception des pratiques par le grand public », a estimé Michel Valade, responsable des services oenologiques du Comité interprofessionnel des vins de Champagne, lors du dernier congrès des oenologues, en mai dernier.

Intégrer d´autres notions que la technique
Une définition relayée par plusieurs vinificateurs. « On constate que les compétences des producteurs font de plus en plus appel à d´autres notions que le technique, témoignait ainsi Denis de la Bourdonnaye, oenologue du Groupe Laroche en Bourgogne et au Chili. Si l´oenologue français ne s´occupe que de la qualité du produit, il aura du mal à survivre. Nos concurrents raisonnent déjà l´oenologie en fonction de critères périphériques comme l´environnement, la sécurité alimentaire mais aussi l´écoute des consommateurs. L´avenir ne se fera qu´en intégrant tous ces critères. »

Le raisonné est déjà une réalité en Californie où la pression des groupes de défense de l´environnement est forte. « Plus de la moitié des caves californiennes sont en cours d´auto diagnostic vis à vis du raisonnement de leurs pratiques, ce qui représente 60 % de la production », a indiqué Cécile Lemerle, une oenologue d´origine champenoise, consultante depuis 10 ans chez Vines & Wines Consulting en Californie. On parle là-bas de « sustainable wine growing » c´est à dire davantage de viticulture et oenologie durable (soutenable) que raisonnée, une démarche axée sur la durabilité des techniques, « associant la rentabilité au respect de l´environnement ». En cave les efforts portent beaucoup sur les économies d´eau et les économies d´énergie. « Les caves, plus récentes qu´en France, sont mieux conçues pour utiliser la gravité ou les énergies renouvelables, solaire, éolienne ou géothermique. Les tracteurs fonctionnent souvent au biodiesel. »
En France l´ITV devrait proposer fin 2004 un guide d´auto-diagnostic des caves qui viendra compléter le référentiel national et le guide de réflexion dans le cadre des pratiques oenologiques intégrées, déjà parus.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole