Aller au contenu principal

Se grouper pour acheter ses fournitures viticoles moins cher

Grâce à des plateformes clés en main comme celle proposée par Le Groupeur, des collectifs de viticulteurs organisent des achats groupés. L’objectif est d’acheter moins cher mais aussi d’avoir des offres bien ciblées sur les besoins.

La moitié des adhérents de l'UGVC adhère à la plateforme d'achats groupés.
La moitié des adhérents de l'UGVC adhère à la plateforme d'achats groupés.
© UGVC

L’Union générale des viticulteurs pour l’AOC cognac (UGVC) a mis en place une plateforme d’achats groupés pour ses adhérents depuis 2020. Près de la moitié d’entre eux, soit 900 viticulteurs, choisit d’y accéder en acquittant une cotisation de 18 euros par an. 

Le palissage est une des principales motivations. Un salarié de l’UGVC est chargé de l’animation. « Il y a un travail important de relationnel avec les viticulteurs », souligne Dylan Bourgeois, chargé Affaires publiques à l’UGVC. 

Même constat pour Julien Hubail, au sein de la coopérative champenoise l’Union auboise, qui a opté pour la même plateforme clés en main d’achats groupés (Le Groupeur). « Avant on fonctionnait avec des tableaux Excel. Là on gagne en efficacité mais l’animation demande du temps », admet-il. C’est le fournisseur qui facture directement chaque client. Pour les fertilisants, l’économie est évaluée à 150 à 200 euros par tonne. Les ficelles à lier sont achetées à 40 centimes d’euros la bobine. Le groupe comprend 80 membres.

Une sélection par les utilisateurs

À l’UGVC, Dylan Bourgeois insiste pour sa part sur le rôle de sélection. « L’animateur est secondé par les élus de l’UGVC qui sont très actifs, ce qui permet d’avoir des offres correspondant aux besoins des adhérents. Notre rôle va au-delà du prix. Le lien avec les viticulteurs donne la garantie que le produit sera utile, adapté et qualitatif », argue-t-il. 

Le syndicat revendique également une cohérence par rapport aux bonnes pratiques qu’il porte, en proposant par exemple des agrafes biodégradables. Mais Dylan Bourgeois constate que le digital a besoin d’un prolongement. « Les viticulteurs aiment le contact. On a donc organisé une 'journée des partenaires' chez l’un de nos adhérents avec des démonstrations dans les rangs de vigne. Ça a très bien fonctionné », apprécie-t-il.

Les plus lus

Cristel Grégoire, viticulteur coopérateur à Bessan, dans l'Hérault, a mis au point un programme pour réduire l'utilisation des phytos.
« J’économise 50 % de phytos dans mes vignes grâce à un programme couplé au bicarbonate de potassium »
Dans l’Hérault, Cristel Grégoire a mis au point sa propre bouillie à base de bicarbonate et développé un programme qu’il nomme «…
Thibaut Déplanche, directeur général du laboratoire Celesta-lab, dans l’Hérault, explique qu'il faut un sol en bon état pour réussir et rentabiliser un couvert ...
« Il est primordial de rentabiliser le semis des couverts dans ses vignes »

Semer un couvert végétal peut être bénéfique, à condition de le réussir. Les conseils de Thibaut Déplanche, directeur de…

Coup de frein sur les ventes de vignes en 2023

Dans un contexte global de crise, le marché des terres viticoles a vu son nombre de transactions baisser en 2023, tandis que…

Si la position des trois leaders de la machine à vendanger n'a pas changé, les parts de marché ont fortement évolué.
Immatriculations 2023 des machines à vendanger - Le marché se resserre

En chute, le marché des machines à vendanger est marqué par une progression des deuxième et troisième. 

parcelle de vigne arrachée
Arrachage de vignes : quelles modalités de répartition des 150 millions d’euros d’aides ?

Face à la crise viticole, le ministère sonde actuellement les viticulteurs pour affiner les modalités du plan de réduction du…

Le nouveau sécateur C3X intègre une batterie 10,8 V au bout de la poignée.
Pellenc lance une offre de sécateurs à batterie embarquée

Pellenc double le nombre de sécateurs électriques à son catalogue, avec un sécateur professionnel sans cordon... et un second…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole