Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Produire ses graines, possible mais difficile

Réaliser ses propres semences n’est pas une mince affaire, et donc difficilement rentable. Mais il est possible de créer un GIEE ou de se rapprocher des céréaliers.

Semer des engrais verts est synonyme d’une meilleure fertilité, mais aussi d’intrants supplémentaires. Et les graines ont un coût. Dès lors, pourquoi ne pas décider de les faire soi-même ? D’autant plus que toutes les semences ne sont pas forcément disponibles, notamment dans le catalogue bio. Certains viticulteurs se sont déjà lancés dans l’aventure, mais peu les ont suivis. « C’est déjà technique pour des gens spécialisés, donc pour un viticulteur qui débute dans le semis, la tâche est ardue » analyse Frédéric Rey, responsable semences et plants à l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab). Il faut dire que de nombreux paramètres entrent en jeu. La première difficulté, et surtout dans le cas des bio, c’est de gérer l’herbe, si l’on veut ramasser ce que l’on a planté. En règle générale, plus l’espèce est haute et plus son cycle est court, plus la réussite est aisée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Une enrouleuse de fil
Martin Raucoules, salarié du Domaine Gayrard à Milhavet dans le Tarn et Adrien Fraysse, vigneron à Villeneuve-sur-Vère ont conçu…
Vignette
Le chenillard, un incontournable pour les vignes en pente
Avec une part importante du vignoble en pente et en terrasses, les Domaines Schlumberger ont fait le choix de tracteurs…
Vignette
La chenillette, un engin passe-partout
Dans la Marne, le vigneron Dimitri Michel a jeté son dévolu sur la chenillette Rotair, qui lui permet de passer dans tous les…
Vignette
Les enjambeurs ont de bons débits de chantier
Le champenois Jean-Marc Wenner effectue ses travaux viticoles à l’aide de deux enjambeurs hydrostatiques, qui lui permettent de…
Vignette
Un point de vue incomparable avec une cabine frontale
Deux viticulteurs en appellation saint-joseph se sont équipés d’un tracteur à cabine frontale, en complément des autres tracteurs…
Vignette
Le siège réversible optimise le travail du sol
Dominique Roy s’est équipé d’un tracteur avec siège de conduite réversible. Il témoigne d’un gain de temps et de confort pour le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole