Aller au contenu principal
Font Size

« Être dans le dialogue et non dans la polémique »

Krystel Lepresle, directrice de Vin & Société, revient sur les derniers événements en matière de politique de Santé.

Krystel Lepresle, directrice de Vin & Société, prône la concertation.
© Vin & Société

L’association Vin & Société a été peu présente sur la scène médiatique ces derniers mois, alors que la filière a été confrontée à de nombreuses attaques. Comment expliquez-vous cela ?

Nous ne souhaitons pas alimenter les polémiques, mais travailler de manière constructive. Le gouvernement entend lorsqu’il franchit la ligne rouge ; la réaction de la filière doit être à la hauteur. Nous ne devons pas être en mode combat. Il faut faire attention à ne pas laisser une image polémique de la filière.

Le président de la République nous a assuré qu’il ne reviendrait pas sur la loi Évin. Par ailleurs, il a confirmé son objectif de lutter contre les consommations à risque, et nous a demandé de faire la révolution de la prévention. Nous avons donc pris le moins possible la parole, et nous sommes concentrés sur la coconstruction interministérielle du plan de prévention, qui sera remis à Matignon fin juin, début juillet.

Que pensez-vous de l’annonce du grossissement du logo femme enceinte ?

Le gouvernement a expliqué qu’il y aurait une phase de concertation sur le sujet, donc cela nous convient. Car il faut savoir qu’à l’heure actuelle, il n’y a pas de taille minimale. Parfois, le logo est minuscule ; d’autres fois, le contraste est tel que l’on voit mal le dessin. Dans 50 % des cas, le message n’est pas clair. Il nous semble donc nécessaire d’établir un cadre dans lequel ce pictogramme doit être appliqué. Mais au-delà, il faut expliquer de manière plus efficace l’impact de la consommation d’alcool durant la grossesse et parler du syndrome d’alcoolisation fœtale. À l’heure actuelle, le message n’est pas clair.

Quelles actions concrètes imaginez-vous dans le plan de prévention ?

Rien n’est encore finalisé. Mais nous aimerions par exemple pouvoir informer sur les repères de consommation en grande distribution, en amont des étiquettes de bouteilles. Il y a ensuite de grands axes que nous ne pourrons développer qu’avec l’aide d’autres organismes, à l’instar de la prévention routière ou de la formation sur le terrain. En revanche, il n’y aura a priori pas de campagne de communication Vin & Société.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole