Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

EGA, bientôt une loi et des plans

Les États généraux de l'alimentation devraient déboucher sur une loi, présentée en conseil des ministres fin janvier.
© P. Xicluna/Min.Agri.

Le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation (EGA) devait être présenté en conseil des ministres le 31 janvier. Il devrait légiférer sur la construction du prix, la rénovation des relations commerciales, l’encadrement des promotions, ou encore le seuil de revente à perte. Ce dernier devrait ainsi être rehaussé de 10 % pour les produits alimentaires. De même, les promotions des produits alimentaires devraient être limitées à 34 % de la valeur du produit. Parallèlement à cela, plusieurs plans devraient voir le jour ce premier semestre 2018, dont un plan de sortie des pesticides et un autre dénommé Ambition Bio. Sur ce dernier point, le gouvernement affiche un objectif de 15 % des surfaces en bio d’ici 2022.

Une sortie des herbicides se profile en viticulture

De son côté, la filière viticole n’a pas remis sa feuille de route, pour cause de bras de fer avec le gouvernement. Néanmoins, son plan filière est finalisé depuis décembre. Il prévoit « un engagement social, environnemental, sanitaire ainsi qu’une création de valeur à tous les maillons de la chaîne », annoncent les présidents du Comité national des interprofessions des vins à appellation d’origine (Cniv) et du conseil spécialisé vins de FranceAgriMer dans un communiqué. Et de citer quatre de ses objectifs :

-participer aux côtés des pouvoirs publics à une politique de prévention luttant contre les comportements à risques et laissant la place à une consommation modérée et raisonnable,
-promouvoir la certification des entreprises viti-vinicoles, qu’elles soient haute valeur environnementale (HVE), bio ou autres, dans toutes les régions viticoles,
-d’ici à trois ans, supprimer les herbicides chimiques sur au moins 50 % de la surface, et à terme, de ne plus employer d’herbicides,
-parfaire la construction de valeur entre la production et le négoce, pour mieux résister à la concurrence étrangère notamment sur le milieu de gamme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[Coronavirus] Quelles sont les mesures de confinement à respecter dans le monde viticole ?
Le Président de la République a appelé tous les Français à rester confinés chez eux pour endiguer l’épidémie de Covid-19. Pour…
[Coronavirus] Dois-je fermer mon caveau de dégustation ?
(Mis à jour le 17 mars) La posture a adopter sur le caveau de vente est floue. L'administration estime qu'il peut être ouvert,…
Pour Hubert Gerber, viticulteur en Alsace, les avantages de la viticulture de conservation des sols sont nombreux. © X. Delbecque
Retour sur 10 ans de non-labour
Dans le Bas-Rhin, Hubert Gerber conduit ses vignes en semis direct et en non-labour. C’est pour lui moins de travail et la…
gestion d'une exploitation
[ Covid-19 ] Quelles mesures de soutien activer pour son entreprise viti-vinicole ?
Le gouvernement a mis en place des mesures d’urgence, dont certaines vont s’appliquer pendant plusieurs mois. Le point sur ces…
[Covid-19] La MSA rappelle les mesures sanitaires pour pouvoir travailler dans l’agriculture en se protégeant contre le coronavirus

Si le ministre de l'agriculture appelle les citoyens à venir travailler dans les champs malgré le confinement, ce n'est pas…

[Covid-19] Un vigneron élabore du gel hydroalcoolique à partir de ses eaux-de-vie
Face à la pénurie de gel hydroalcoolique utilisé pour limiter l'expansion du coronavirus, Mark Karazs, propriétaire du domaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole