Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

EGA, bientôt une loi et des plans

Les États généraux de l'alimentation devraient déboucher sur une loi, présentée en conseil des ministres fin janvier.
© P. Xicluna/Min.Agri.

Le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation (EGA) devait être présenté en conseil des ministres le 31 janvier. Il devrait légiférer sur la construction du prix, la rénovation des relations commerciales, l’encadrement des promotions, ou encore le seuil de revente à perte. Ce dernier devrait ainsi être rehaussé de 10 % pour les produits alimentaires. De même, les promotions des produits alimentaires devraient être limitées à 34 % de la valeur du produit. Parallèlement à cela, plusieurs plans devraient voir le jour ce premier semestre 2018, dont un plan de sortie des pesticides et un autre dénommé Ambition Bio. Sur ce dernier point, le gouvernement affiche un objectif de 15 % des surfaces en bio d’ici 2022.

Une sortie des herbicides se profile en viticulture

De son côté, la filière viticole n’a pas remis sa feuille de route, pour cause de bras de fer avec le gouvernement. Néanmoins, son plan filière est finalisé depuis décembre. Il prévoit « un engagement social, environnemental, sanitaire ainsi qu’une création de valeur à tous les maillons de la chaîne », annoncent les présidents du Comité national des interprofessions des vins à appellation d’origine (Cniv) et du conseil spécialisé vins de FranceAgriMer dans un communiqué. Et de citer quatre de ses objectifs :

-participer aux côtés des pouvoirs publics à une politique de prévention luttant contre les comportements à risques et laissant la place à une consommation modérée et raisonnable,
-promouvoir la certification des entreprises viti-vinicoles, qu’elles soient haute valeur environnementale (HVE), bio ou autres, dans toutes les régions viticoles,
-d’ici à trois ans, supprimer les herbicides chimiques sur au moins 50 % de la surface, et à terme, de ne plus employer d’herbicides,
-parfaire la construction de valeur entre la production et le négoce, pour mieux résister à la concurrence étrangère notamment sur le milieu de gamme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Quelles solutions pour réparer les fils écourtés ?
Outre la classique épissure, il existe des astuces pour réparer un fil coupé sans perdre trop de temps.
Vignette
L’Union des œnologues met en avant ses concours
À Paris le 18 juin dernier, l’Union des œnologues de France a présenté à la presse les 23 meilleurs vins sélectionnés lors des…
Vignette
Cinq catégories de pompes décryptées
Utilisation, avantages, inconvénients, prix… Pour choisir la machine la plus adaptée à vos besoins, retrouvez un condensé de l’…
Vignette
Donner un visage à des vieux ceps
Jean-Pierre Constans sculpte les ceps de vigne avec une technique bien particulière. Il cultive ainsi une forme de philosophie…
Vignette
Des vins colorés et fruités avec la variété résistante chambourcin
La variété chambourcin offre une bonne résistance au mildiou et à l’oïdium, et ses vins sont colorés et fruités. Mais gare aux…
Vignette
Régime des plus-values immobilières pour la vente de biens d’un GFA non-exploitant
Les groupements fonciers agricoles (GFA) n’exploitant pas directement leurs biens ne sont pas concernés par le régime des plus-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole