Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Boissons à base de vin
Des taxes variables suivant leurs compositions


Diversification oblige, les boissons à base de vin commencent à fleurir dans toutes les régions viticoles. Mais avant de lancer un nouveau produit sur le marché, l´élaborateur a intérêt à bien se renseigner auprès des Douanes sur la fiscalité qui lui sera appliquée, car celle-ci varie énormément selon la composition du produit. La fiscalité la plus avantageuse concerne les produits assimilés au vin : la taxe s´élève alors à 3,40 ?/hl et peut s´acquitter sous forme de capsules-congés. " Les vins désalcoolisés, de type Lir, entrent dans cette catégorie tout comme certaines boissons aromatisées à base de vin ", précise Hélène Melet-Ciejka de la direction générale des Douanes. Deuxième catégorie : celle des alcools. Elle concerne les boissons à base de vin dans lesquelles sont ajoutés de l´alcool ou de la liqueur (aromatisation à la liqueur d´orange par exemple). La taxe à reverser s´élève alors à 1450 ?/hl d´alcool pur, c´est-à-dire 217 ?/hl pour un produit titrant 15 %. Certaines boissons entrent également dans la catégorie des " produits intermédiaires ", celle des pineau ou floc de gascogne, obtenus par mutage du moût à l´alcool, taxés à 214 ?/hl.
Certaines boissons à base de vin peuvent se voir appliquer la « taxe prémix » s´élevant à 11 ? le dl d´alcool pur. ©D. R.

A cette fiscalité de base peuvent se rajouter des taxes additionnelles et notamment la fameuse " taxe prémix ". Créée pour lutter contre la consommation excessive de boissons alcoolisées et sucrées par les jeunes, cette taxe concerne essentiellement les cocktails à base d´alcool vendus en grande surface. " Mais certaines boissons à base de vin peuvent être concernées, poursuit Hélène Melet-Ciejka, notamment celles qui contiennent moins de 50 % de vin et titrent moins de 12 degrés. " Dans ce cas-là, la taxe atteint des sommets : 11 ? le décilitre d´alcool pur, soit 1100 ? pour un hectolitre d´une boisson titrant 10 %.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les rendez-vous de la rentrée à ne pas manquer
De septembre à mars prochain, de nombreux rendez-vous professionnels vont se dérouler. Petit rappel des dates à noter sur les…
[Vidéo] Le solex est de retour pour une balade « à la cool » dans le vignoble alsacien
Portail réussir
Deux roues, un moteur. Pas de vitesse, pas de performance. C'est une « balade pépère », en Solex, que propose Vadrouille Solex à…
Vignette
Les chambres d’agriculture dévoilent leur plan stratégique

Les chambres d’agriculture ont dévoilé cet été leur projet stratégique pour la période 2019-2024. L’assemblée permanente des…

Vignette
Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export
Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir…
Vignette
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune
L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des…
Vignette
Vers une modulation du travail du sol en temps réel
Le capteur SoilXplorer de CNH établit des cartographies de variabilité intraparcellaire des sols et pilote en direct les outils…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole