Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

EXPÉRIMENTATION
Des saponines pour lutter contre le nématode du court-noué

Des chercheurs de l’Université de Haute-Alsace en collaboration avec l’Inra de Colmar et la Faculté de pharmacie de Nancy, ont mis en évidence les propriétés nématicides “ drastiques ” des saponines, molécules d’origine naturelle. Reste encore à tester ces effets au champ.

L'effet nématicide des saponines du gypsophile reste à confirmer au champ.
L'effet nématicide des saponines du gypsophile reste à confirmer au champ.
© Marc Hevin/Inra

La lutte contre le vecteur du courtnoué grâce aux saponines n’est pour l’heure qu’une piste ”, précise d’emblée Christophe Bertsch, directeur du laboratoire Vigne, Biotechnologies et Environnement, à l’Université de Haute-Alsace. Mais les premiers résultats obtenus sont encourageants. Poursuivant des travaux menés par des chercheurs chiliens à partir des saponines extraites du Quillaja saponaria (arbre du Chili) qui avaient déjà démontré l’effet nématicide de cette molécule, les équipes de chercheurs ont confirmé ces résultats sur le nématode vecteur du court-noué.

Compte tenu des difficultés d’extraction à l’échelle industrielle des saponines du Quillaja, les chercheurs se sont intéressés aux saponines issues du gypsophile, beaucoup plus faciles à produire et ont pu à nouveau attester de leurs effets nématicides  “ drastiques ”. Les expérimentations ont été conduites jusqu’à présent en milieu liquide en testant différentes concentrations de saponines. Sachant que les nématodes sont fournis par l’Inra de Colmar qui en fait l’élevage. “ Nous avons également testé ces molécules dans un sol artificiel, avec, là encore, des résultats excellents. La prochaine étape se déroulera dans un sol provenant d’une parcelle contaminée par les nématodes. Cette étude devrait permettre d’approuver l’effet nématicide des saponines, d’apprécier les quantités à apporter et d’imaginer les meilleurs moyens d’applications, de savoir si elles doivent être utilisées seules ou combinées avec d’autres moyens de lutte par exemple, le portegreffe Nemadex et de préciser les quantités nécessaires à apporter. Il s’agira également de mesurer l’impact écologique de cet apport dans le sol ”, indique Christophe Bertsch.

Il est à noter que les saponines présentent aussi une efficacité anti-fongique contre le botrytis, une caractéristique que les chercheurs étudient également.

CLAUDINE GALBRUN

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole