Aller au contenu principal

Astuce
Des ressorts de trampoline pour palisser les vignes

Tâcheron en Bourgogne, Francis Fabin est toujours à la recherche de solutions pour améliorer les parcelles dont il s’occupe.

 © F. Fabin
© F. Fabin
 

1/Francis Fabin intervient principalement dans des vignes basses à 10 000 pieds par hectare, dont le palissage se compose de trois niveaux de fil, un fil bas de baguette, un fil haut et deux fils de relevage intermédiaire. « À force d’entendre qu’il y a des branches qui dépassent et que les fils ne sont pas tendus, j’ai imaginé un système de tension des fils de relevage et un dispositif de pincement des branches sur le niveau supérieur », explique-t-il.

 © F. Fabin

2/Afin d’avoir des fils de relevage toujours tendus, Francis Fabin s’est servi de ressorts de trampoline et d’une poulie avec crochet qu’il accroche à chaque piquet d’extrémité. Le ressort assure la tension, tandis que la poulie garantit que cette tension est identique sur chacun des deux fils. Avec un système à chaque extrémité, on peut facilement poser les fils de relevage sans avoir à remonter le rang pour détendre les fils. L'intérêt est également de placer les branches en éventail. Au besoin, j'élimine une ou deux pousses qui s'orientent vers le bas. Au moment des vendanges, on aura moins de mal à chercher les grappes.

 

3/Au besoin, il peut déposer les fils releveurs sans avoir à les poser par terre, en utilisant des crochets – des clous pliés – au niveau intermédiaire des piquets en bois pour y poser provisoirement les fils.

 © F. Fabin

Coût 30 euros les 72 ressorts, 4,20 euros pour le fil fin en bobine de 50 m

Difficulté facile

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole