Aller au contenu principal
Font Size

Des producteurs de champagne optimistes avant le Brexit

Le Brexit était au cœur d'une table ronde organisée lors du salon VITeff, le 15 octobre, à Épernay. Trois ans et demi après le référendum qui a engendré ce processus laborieux, le flou demeure sur l'issue du Brexit mais des effets sont déjà mesurés.

conférence sur le Brexit au Viteff 2019
Christophe Juarez (Nicolas Feuillatte), la journaliste Marion Van Renterghem, et Charles-Armand de Belenet (Bollinger) ont tenté de décoder les enjeux du Brexit pour la filière champagne.
© G. Perrin

Pour les producteurs de champagne, le voisin britannique reste le premier débouché à l’export (26,7 millions de cols en 2018).

Christophe Juarez, directeur général de Nicolas Feuillatte, souligne que les conséquences du vote « Leave » (quitter l’Union Européenne) de juin 2016 a eu un effet immédiat sur les prix (+20 % à +25 %) et les ventes.

Son homologue Charles-Armand de Belenet (Bollinger) remarque quant à lui que la facturation en livres sterling a permis de ne répercuter qu’une partie de la hausse des coûts. Cela a occasionné un repositionnement tarifaire du champagne qui enthousiasme la prestigieuse maison.

Mais pour Christophe Juarez, plus soucieux de préserver les volumes, il convient de  « ne pas négliger la fragmentation entre hauts et bas revenus » que le Brexit tend à accentuer.

En attendant le couperet annoncé au 31 octobre, chacun se prépare. Bollinger a envoyé « six mois de stocks » de l’autre côté de la Manche ces derniers mois. Selon le dirigeant de Nicolas Feuillatte, « le champagne redevient plus vendu cette année », avec une partie de la distribution qui revient vers « de petits supermarchés en ville ».                                                                                                           

« Le plus dur est derrière nous », affirment de concert les deux cadres champenois. Un point de vue résolument optimiste alors que le suspens du Brexit se poursuit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole