Aller au contenu principal
Font Size

Des piquets à base de sarments

Dès cet automne, la toute nouvelle société Vitis Valorem, basée à Corpeaux (Côte-d’or), va commercialiser des piquets de vigne éco-conçus à base de sarments.

Une fois réduits en poudre, les sarments sont mélangés à une résine synthétique puis moulés dans une presse pour se transformer en piquet.
Une fois réduits en poudre, les sarments sont mélangés à une résine synthétique puis moulés dans une presse pour se transformer en piquet.
© Vitis Valorem

“ En longeant, de novembre à mars, la route de la Côte de Beaune, chaque année, je me désolais de cette débauche d’énergie déployée dans les vignes pour tailler et brûler les sarments et je me disais qu’il était bien dommage de ne pas en faire autre chose ”, indique Stéphane Bidault, créateur de la la société Vitis Valorem. Après dix ans de réflexion, il imagine, voici trois ans, de transformer ces sarments en piquets pour le palissage des vignes. Le procédé, désormais breveté, qui a été mis au point consiste à broyer finement les sarments qui sont ensuite mélangés à une résine thermoplastique. “ Le produit obtenu s’avère plus résistant que les piquets en bois, présentant une durée de vie de 10 à 15 ans. Autre intérêt : il est aussi beaucoup plus léger. De plus, nous lui avons ajouté certaines fonctionnalités comme des passe-fils et des supports. ” Une filière de ramassage des sarments est en train de se mettre en place chez un réseau de vignerons. “ Le ramassage est gratuit. Ce qui en fait un échange gagnant-gagnant. ”


Entre 3 et 4 euros


Ce piquet éco-conçu sera commercialisé au même prix que son homologue en bois, soit entre 3 et 4 euros. Selon le même principe de production à base de sarments de vigne, Vitis Valorem devrait proposer également des tuteurs-jalons et des agrafes qui seront, elles, entièrement biodégradables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole