Aller au contenu principal

Des outils pour bien piloter la fertilisation

Bien que la vigne soit une plante peu exigeante, certains s’alarment de la baisse de fertilité des sols. Pour fertiliser au mieux, de nombreux outils de pilotage existent, des plus simples comme le test bêche, aux plus complexes ayant recours à la télédétection par satellite ou à des drones. Panorama de différents outils à la disposition des viticulteurs.

La fertilisation fait son retour dans les vignobles. Pour la gérer au mieux, un grand nombre d’outils existent.
La fertilisation fait son retour dans les vignobles. Pour la gérer au mieux, un grand nombre d’outils existent.
© J.-C. Gutner

Une fertilisation défaillante peut être synonyme d’une baisse des rendements, même si d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour expliquer cette dernière. Pour raisonner au mieux la fertilisation, de multiples outils ont été développés. Il y a bien-sûr l’analyse de sol (que ce dossier écarte volontairement car c’est un dossier en soi), mais aussi des techniques dernier cri. Ainsi, une cartographie du vignoble réalisée par des drones permet d’estimer de façon précise les besoins en fertilisation. Ce service est proposé par la société Telespazio.
On peut aussi avoir recours à la télédétection par satellite avec Œnoview ou bien encore rester les pieds sur terre avec la proxidétection embarquée réalisée par le GreenSeeker d’Avidor HighTech. Il existe d’autres outils d’évaluation de la fertilité, beaucoup plus simples, à la portée de tous même s’ils sont sans doute moins précis. Il s’agit des outils de diagnostic simplifiés mis au point dans le cadre du projet Solab, initié par l’Itab. Mesure de la porosité, observation de la structure du sol, plantes bio-indicatrices sans oublier la quantification et l’identification des vers de terre : ces indicateurs permettent une première approche et amorcent une réflexion quant aux décisions à prendre.


Les bio-indicateurs nous rappellent que le sol est vivant


D’autres indicateurs pourraient prochainement être mis à la disposition des agriculteurs : les bio-indicateurs mesurant la biodiversité présente dans le sol et le bon fonctionnement de ce dernier. Les chercheurs ayant établi un lien entre l’érosion de la biodiversité du sol et la réduction de la productivité végétale. Ces bio-indicateurs font pour l’heure l’objet de tests au sein d’un réseau de parcelles de grandes cultures et de vignes. Même s’ils ne sont pas encore opérationnels, ils présentent le mérite de rappeler que le sol est vivant. Ce qui a pu être quelque peu oublié.
Et puis, il ne faudrait pas, comme le souligne Pascal Guilbaut, de la chambre d’agriculture de Gironde, oublier d’observer la vigne. “ C'est souvent un signe de bon équilibre du sol, si celle-ci est suffisamment vigoureuse ou au contraire, c'est un signe de carence, si la plante paraît faible. Il ne faut pas hésiter à aller souvent dans les vignes. ”

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
[ VIDEO] Ceol, le robot viticole sur chenilles qui travaille dans les terrains en pente
La société AgreenCulture était présente au salon Vini Viti Vici le 6 juillet dernier dans le Tarn, pour présenter son prototype…
Le tri embarqué sera certainement utile pour ce millésime 2021, qui s'annonce d'ores et déjà délicat.
Anticiper des vendanges 2021 qui s'annoncent délicates
Que ce soit à cause du gel ou des conditions météo difficiles de la saison, le millésime 2021 ne s’annonce pas sous les meilleurs…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole