Aller au contenu principal

Des manchons de protection biodégradables

Sodisac et Griplast proposent des manchons de protection biodégradables. Le point sur ces protège-plants.

Biodisac est 100 % biodegradable.
Selon son fabricant, il résiste aux intempéries 
durant trois ans 
à 320 g/m2 
et vaut entre 
0,25 et 0,39 euro 
la pièce suivant 
la qualité 
et la hauteur.
Biodisac est 100 % biodegradable.
Selon son fabricant, il résiste aux intempéries
durant trois ans
à 320 g/m2
et vaut entre
0,25 et 0,39 euro
la pièce suivant
la qualité
et la hauteur.
© Sodisac

C’est en passe de devenir une mode. Les manchons de protection en plastique cèdent peu à peu leur place à des manchons biodégradables. Sodisac (Thoré-la-Rochette, Loir-et-Cher) et Griplast (Chanteloup-les-Bois, Maine-et-Loire) en sont l’exemple criant. La première conçoit et commercialise le Biodisac depuis environ trois ans. Issu de cellulose de pin des Landes, ce manchon en papier kraft est conçu pour résister aux intempéries durant un à trois ans suivant le grammage choisi (155, 240 ou 320 grammes/m2). Il est disponible en quatre hauteurs : 30, 40, 50 ou 60 centimètres et en plusieurs diamètres : entre 9 et 20 centimètres. Il peut être perforé ou non et doit être installé avec un tuteur auquel on l’accroche via des encoches.


Un matériau à base de céréales


Griplast vient quant à elle de finaliser ses tests portant sur un manchon de protection élaboré à base d’amidon et de biopolymères de céréales, ces derniers faisant office de liant. Deux hauteurs sont au catalogue : 50 et 60 centimètres, pour un diamètre de 14 centimètres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole