Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des évolutions européennes souhaitées

« Nous avons cette année une très petite récolte nationale. 37 millions d’hectolitres environ, soit dix de moins que la normale, a rappelé Éric Tesson, directeur de la Cnaoc, lors de la traditionnelle journée « vendanges » de la confédération. Cela pose des problèmes de trésorerie. Il faut donc travailler sur l’assurance récolte. » À l’instar du reste de la filière, le directeur plaide pour une diminution du seuil de déclenchement de 30 % à 20 %. « Mais pour cela, il faut une modification au niveau européen », prévient-il. Qui, faute de budget, risque de devoir attendre la réforme de la PAC.

Parallèlement, il milite pour une modification du rendement de référence, qui est actuellement la moyenne olympique des cinq dernières années. Or avec la succession des aléas climatique, cette moyenne n’est pas réaliste. Mais là aussi, rien ne bougera tant qu’il n’y aura pas d’évolution au niveau européen.

La DPA n’est pas adaptée

« Il est également impératif de renforcer les fonds propres des entreprises et de mettre en place une vraie épargne de précaution, poursuit-il. La déduction pour aléas (DPA) n’est pas adaptée. » Enfin, il s’est prononcé en faveur d’une évolution du droit de la concurrence européen, afin de pouvoir « discuter avec la grande distribution des marges respectives et du partage de la valeur ».

En revanche, il s’est félicité d’une avancée bruxelloise. "Après 25 ans de droit sur les AOC et les IGP où la moindre évolution devait être enregistrée à Bruxelles, nous avons obtenu que si le changement du cahier des charges ne concerne qu’une seule AOC (comme l’introduction d’un nouveau cépage secondaire), il n’ait plus besoin de passer par la commission", se félicite-t-il. Une avancée de poids lorsque l’on sait que les modifications demandées en 2011 viennent juste d’être acceptées !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Le vin rosé a encore du potentiel
Les rencontres internationales du rosé, qui se sont déroulées à Marseille en janvier, ont été l’occasion de faire le point sur un…
Vignette
En Champagne, la coopération soutient le portage du foncier

France Valley Champagne est le nom d’une nouvelle société foncière dont la création, officialisée le 11…

Vignette
Des barriques tatouées par un professionnel
Depuis plus de vingt ans, Yannick Meziani exerce avec passion le métier de tatoueur dans son salon du centre de Nevers. Il y a…
Vignette
La haute valeur environnementale en quête de notoriété
Les planètes semblent alignées pour un développement de la certification HVE, mais elle doit séduire les consommateurs à l’heure…
Vignette
" 2018 comblera les amateurs de bordeaux "
Les crus classés de Bordeaux dévoilent cette semaine leur millésime 2018 après une campagne pour le moins chaotique. Décryptage…
Vignette
Les vins du Roussillon voient leur avenir à l’export
Le vignoble des Pyrénées-Orientales entend faire de la singularité de ses vins une force pour conforter la bonne valorisation de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole