Aller au contenu principal
Font Size

Des essais de piégeage de la cicadelle en demi-teinte

À la demande d’un collectif de viticulteurs du Beaujolais, la chambre d’agriculture du Rhône a testé le piégeage des cicadelles pour lutter contre la flavescence dorée.

Les techniciens de la chambre d’agriculture 
du Rhône et les viticulteurs 
du Beaujolais ont installé 80 plaques jaunes 
et engluées 
pour piéger la cicadelle de la flavescence dorée.
Les techniciens de la chambre d’agriculture
du Rhône et les viticulteurs
du Beaujolais ont installé 80 plaques jaunes
et engluées
pour piéger la cicadelle de la flavescence dorée.
© Chambre d'agriculture du Rhône

Fin juin, les viticulteurs du comité de lutte contre la flavescence et la chambre d’agriculture du Rhône ont mis en place des piégeages sur une petite parcelle de 22 ares du Beaujolais. Le but : tester une méthode de lutte alternative aux insecticides, contre la cicadelle vectrice de la flavescence dorée. Diverses densités de pièges jaunes englués ont été réparties sur les piquets de la parcelle, afin de définir la plus adéquate. La parcelle, en limite de zone obligatoire de traitement, a été régulièrement contrôlée tout au long de l’été et les pièges renouvelés au moindre lessivage ou à saturation.



Meilleur résultat avec 620 pièges par hectare


La modalité ayant la plus forte densité de papiers (620 par hectare) a été la plus efficace, attirant en moyenne 1,5 cicadelle adulte par piège, contre 0,6 sur les deux autres densités (260 et 340 papiers par hectare). « Mais nous avons un regret, nuance Caroline Le Roux, de la chambre d’agriculture : nous ne sommes pas arrivés à saturation des pièges. Nous ne savons donc pas à partir de quelle densité de papier la quantité de cicadelle piégée serait stable. » Et de poursuivre : « 620 papiers par hectare est une forte densité ; cela équivaut à une plaque engluée par piquet. La mise en œuvre est compliquée. En mettre plus serait trop contraignant. »
Autre regret, ce piège a un fonctionnement chromatique et ne cible donc pas un insecte en particulier. De nombreux autres auxiliaires ont ainsi été attrapés. Caroline Le Roux espère néanmoins approfondir les références techniques sur ces pièges et refaire un essai dans d’autres situations ou sur un réseau de parcelles l’année prochaine. « Ce test a permis de défricher cette technique, résume-t-elle. Néanmoins, il est trop tôt pour conclure sur cette méthode de lutte ; il faut rester prudent quant à sa réelle efficacité. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole