Aller au contenu principal

Déguster les vins sans jugement avec la description interprétative

Trois experts en analyse sensorielle observent que l’appréciation hédonique s’insère trop souvent dans les dégustations techniques, polluant leurs interprétations. Ils proposent une méthodologie pour décrire le vin selon son origine supposée, et s’abstraire de tout jugement personnel. Explications.

Lors de dégustations entre professionnels, caractériser un vin par un arôme précis, par exemple la violette, relève du jugement personnel. L'approche développée par Maurice Chassin, expert en analyse sensorielle, vise à décrire le vin strictement par rapport à l'origine des composés perçus.  © Alliance Aquitaine
Lors de dégustations entre professionnels, caractériser un vin par un arôme précis, par exemple la violette, relève du jugement personnel. L'approche développée par Maurice Chassin, expert en analyse sensorielle, vise à décrire le vin strictement par rapport à l'origine des composés perçus.
© Alliance Aquitaine

Quelle est la différence entre une dégustation commerciale et une dégustation technique ? Théoriquement, la première se base sur la description analogique, elle fait appel aux souvenirs de chacun et à l’émotionnel, puisque l’objectif est de vendre. Au contraire, la seconde est interprétative, elle exclut tout jugement personnel et vise à caractériser le vin par rapport aux itinéraires techniques auxquels il a été soumis. « Malheureusement ces deux approches sont trop souvent mélangées. Cela créé de la confusion et les techniciens ont du mal à se comprendre », constate Maurice Chassin, psychologue et œnologue consultant en analyse sensorielle.

L'article scientifique est disponible dans son intégralité ici

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Georges Paire a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la gauche afin de contrebalancer le poids de sa prétailleuse située sur un mât à l'avant droite.
[Astuce] « J’ai créé une masse déportée sur la gauche du tracteur pour faire un contrepoids à la prétailleuse avant droite »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais dans la Loire, a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la…
L'Agile d'Alpego propose un recentrage automatique, qui permet de travailler au plus près du rang.
[VIDEO] - Les fraises interceps pour mulcher et désherber les vignes
Travaillant au pied du rang, les fraises interceps font leur retour et suscitent la curiosité des viticulteurs.
Le tressage de la vigne est une opération longue et minutieuse, consistant à entremêler les tiges entre elles afin d'éviter tout rognage.
Le non-rognage de la vigne, qualitatif mais chronophage
Les vignerons qui viennent au tressage ou à l’enroulement de la vigne le font pour diverses raisons. Respect du végétal, qualité…
Vigne touchée par la grêle dans le Médoc
Orages dans le Sud-Ouest : les vignes du Médoc meurtries par la grêle
Après la vague de chaleur, de violents orages ont touché le Sud-Ouest de la France, et en particulier la Gironde, de Bordeaux à…
Canicule 2022 : les bons réflexes à adopter pour les travaux dans les vignes
A la veille de l’arrivée officielle de l’été, le thermomètre s’affole et la vague de chaleur s’étend sur le territoire. Cette…
Avec l’enjambeur GSE, Grégoire renforce sa gamme pour vignes étroites
C’est en Champagne que Grégoire a annoncé la sortie du GSE, son nouveau tracteur enjambeur double rang destiné aux vignes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole