Aller au contenu principal

Etudes
De nouvelles données sur l’origine des Brett

Les résultats préliminaires d’une étude réalisée par l’IFV de Beaune sur l’origine et l’identification des Brett montrent que les populations présentes sur le raisin sont différentes de celles retrouvées dans le vin correspondant.

L’identification des souches de Brett présentes au vignoble et celles présentes dans les vins correspondants, réalisée lors des études conduites par l’IFV de Beaune, montrent que les populations qui contaminent les vins ne sont pas celles provenant du raisin.
L’identification des souches de Brett présentes au vignoble et celles présentes dans les vins correspondants, réalisée lors des études conduites par l’IFV de Beaune, montrent que les populations qui contaminent les vins ne sont pas celles provenant du raisin.
© INRA/Bertrand NICOLAS

La détermination de l'origine des populations de levure d'altération Brettanomyces est à l'étude depuis deux ans à l'IFV de Beaune. « On s'est posé la question de savoir si les Brett identifiées sur les raisins d'une parcelle sont celles qui vont contaminer les vins produits à partir de ces raisins », explique Béatrice Vincent. Pour ce faire, des prélèvements à la parcelle ont été effectués et les populations de Brett présentes dans ce prélèvement ont été identifiées génétiquement. Une deuxième analyse génétique a ensuite été réalisée sur les Brett trouvées dans les vins issus de ces parcelles. « Il s'avère que les souches de Brett sur les raisins ne sont pas celles que l'on retrouve dans les vins correspondants. Les contaminations viennent donc vraisemblablement du matériel de cave plutôt que du vignoble. Les efforts pour lutter contre ces levures sont donc à faire en cave en maîtrisant les doses de SO2 et l'hygiène notamment », souligne Béatrice Vincent, responsable des recherches à l'IFV de Beaune.

Des recherches qui se poursuivent

« Il reste beaucoup à faire, précise Béatrice Vincent, et nous avons seulement deux ans de recul. Nous cherchons à déterminer si les populations qui se développent sont les mêmes d'un millésime à l'autre. Dores et déjà, on a constaté que les différentes cuvées d'une même cave sont généralement contaminées par la même souche de Brett, quelque soit l'appellation et donc la parcelle de provenance. En revanche, les populations contaminantes ne sont pas communes d'une cave à l'autre ». L'IFV souhaiterait aussi caractériser ces populations contaminantes notamment sur leur capacité à produire des éthyl-phénols ou à résister au SO2 ce qui se rajoute à la déjà très longue liste d'analyses à réaliser.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole