Aller au contenu principal

Transactions de matériels viticoles
De nouveaux services pour favoriser et sécuriser l’occasion

Extension de garantie, labels occasion, estimation par un expert… de nouveaux services font leur apparition sur le marché de l’occasion.

Ces dernières années, les médias pour vendre et acheter son matériel d’occasion se sont multipliés. Si les sites d’annonces de matériels agricoles historiques comme Agriaffaires ou Terre-net Occasions restent des vecteurs incontournables, les viticulteurs n’hésitent plus aujourd’hui à également utiliser leboncoin, voire l’application MarketPlace ou les groupes sur Facebook pour écouler le matériel dont ils souhaitent se séparer. À ceci près que ces deux derniers disposent de peu de filtres permettant de cibler le type de matériel ciblé.

Souscrire à une extension de garantie

Mais récemment, les critères techniques ne sont plus les seuls pris en compte par les acheteurs dans le cadre d'un achat d'un matériel d'occasion. À l’image de ce que l’on rencontre dans le milieu de l’automobile, les extensions de garantie sont aussi de plus en plus plébiscitées par les viticulteurs. Le coût varie selon les marques, le matériel, la durée de l’extension et le type de couverture sollicitée : l’extension de garantie peut aller jusqu’à 7 ans et 7 000 heures, voire 8 ans et 8 000 heures. D’autres critères peuvent être pris en compte, sur certains matériels de récolte notamment. Certaines marques proposent jusqu’à quatre niveaux de garantie, pouvant comprendre la prise en charge de la main-d’œuvre pour les réparations ou encore le prêt de matériel en cas de panne.

 

 
Fendt propose quatre niveaux d'extension de garantie. © Fendt
Transmissibles, ces extensions de garantie apportent une valeur supplémentaire au matériel, lorsqu’il est vendu avant la fin du contrat, ainsi qu’un service et une tranquillité d’esprit pour l’acheteur. Pour ce dernier, c’est une façon de fixer les coûts de propriété, d’autant que ces garanties ne comportent généralement pas de franchise, et d’éviter les grosses dépenses à la suite de pannes importantes. Pour que la garantie perdure, il est essentiel que les entretiens de maintenance soient effectués dans les temps et par le concessionnaire.

 

Garantir également les matériels d’occasion

 

 
Équipements pris en compte dans le cadre d'une garantie occasion. © New Holland
Les acheteurs de matériels en concession ont aussi la possibilité de souscrire à une garantie occasion lorsqu’ils achètent un matériel qui n’est plus sous garantie. "Dans le contexte actuel de pénurie de composants pouvant générer l’impossibilité de livrer un matériel neuf dans les temps souhaités par le viticulteur, ce dernier se rabat vers l’occasion récente mais souhaite accéder autant que possible aux mêmes garanties que le neuf, explique Nilgün Eren-Ries, responsable location et remarketing New Holland. Ceci explique une très forte augmentation des demandes pour les garanties occasions." Accordées à des matériels ne dépassant pas 7 ans et 7 000 heures (3 500 heures rotor/batteur sur certaines machines de récolte), ces dernières ont une durée de 6 à 24 mois.

 

"La durée la plus souvent sollicitée est 12 mois, confie Frédéric Ferreira, commercial pour EPG Global, fournisseur d’extensions de garantie et de garanties d’occasion pour de nombreux constructeurs (Agco, Claas, CNH, John Deere, Same Deutz-Fahr). Mais nous avons de plus en plus de demandes pour du 24 mois, voire au-delà. Ces garanties sont renouvelables dès lors que l’on n’atteint pas les seuils de 7 ans et 7 000 heures." "Nous proposons deux types de garantie : la Silver, qui couvre moteur et transmission, et la Gold, qui inclue en plus pompe et valves hydrauliques, poursuit Lydie Atayi, directrice de division pour EPG Global. Cette seconde offre est bien sûr plus chère, le coût dépendant également de la durée souscrite, de l’âge et du nombre d’heures du matériel, ainsi que du tarif de vente." Si le matériel a toujours été entretenu par le concessionnaire, la souscription est rapide. Si ce n’est pas le cas, certains points d’inspection peuvent être demandés au concessionnaire. Dans tous les cas, l’acheteur bénéficie d’une connaissance de l’état réel de la machine.

 

 
Expemat propose des services, dans le cadre de ventes entre particuliers, allant de la simple estimation du prix à la délégation complète de la vente d’un matériel © Expemat
Autre service, Expemat, en tant qu’intermédiaire de vente, propose différents services qui vont de la simple estimation du prix à la délégation complète de la vente d’un matériel. "Via nos services, le vendeur s’assure du juste prix de vente, explique Emilie Piquemal, dirigeante d’Expemat. En plus du gain de temps par la délégation complète de la vente, il réalise en moyenne un gain entre 3 000 et 5 000 euros par rapport à la reprise de son matériel par le concessionnaire. Quant à l’acheteur, nous lui donnons accès à des prêts à taux bonifié, ce qui n’est pas le cas habituellement entre exploitants, à la reprise de son matériel par nos soins ou encore à la gestion de la logistique de transport."

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Preview image for the video "Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu".
VIDÉO Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu
Kubota a dévoilé au Sima ses nouvelles gammes de tracteurs spécialisés.
Broyeur, épandeur, pulvérisateur... Guillaume Guiroux est équipé pour réaliser quasiment tous les travaux de la vigne au quad.
« Le quad a été pour moi une solution économique à l'installation »
Dans le Var, Guillaume Guiroux s’est lancé dans la viticulture sans tracteur, un choix économique et agronomique. Aujourd’hui…
John Deere lance une nouvelle gamme de tracteurs spécialisés haut de gamme.
John Deere - Des tracteurs spécialisés jusqu'à 136 chevaux
John Deere présente une gamme de tracteurs pour vignes larges made in Mexique.
Vinitech-Sifel - 23 nouveautés découvertes lors de la prévisite !
Les stands sont presque tous achevés prêts à accueillir les visiteurs du Vinitech-Sifel. Petite prévisite du salon du côté des…
RVI300_GEL_RTECH_NIV3
R-Tech - Un bon tuyau pour lutter contre le gel des vignes
La société bourguignonne R-Tech commercialise depuis peu une gaine chauffante pour lutter contre le gel.
Le groupe arrachage planche sur le financement de l'opération. Il y aurait besoin d'une enveloppe d'environ 100 millions d'euros.
Le groupe de travail arrachage des vignes est sur les rails
Un groupe de travail planche sur le financement de l’arrachage des vignes via le Feader.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole