Aller au contenu principal

Oenologie
Dans des essais 2002 d´Inter-Rhône, les tanins se sont montrés peu améliorateurs

Le tanisage n´aurait pas l´effet escompté sur vendanges légères et le tanin de galle n´aurait rien à envier à celui de raisin.


Les essais de tanisage se suivent et ne se ressemblent pas. Dans le Vaucluse, Inter-Rhône a mesuré, en 2002, l´impact de différents tanins, aux doses habituellement préconisées, pour améliorer la structure d´un grenache de faible potentiel. Une même cuvée a reçu soit des tanins de noix de galle (30 g/hl à l´encuvage), soit du quebracho (40 g/hl à l´encuvage), soit des tanins de pépins de raisin (10 g/hl à l´encuvage), soit des tanins de pellicule (10 g/hl en fin de malo), soit des tanins liquides (de pépin et pellicule de raisin) apportés à l´encuvage à simple dose (7,5 ml/l) ou double dose (15 ml/l), ou encore à simple dose apportée en trois fois au cours de la fermentation. Les différents lots ont été comparés après deux mois et les résultats sont mitigés. « Le tanisage a effectivement amélioré les vins, estime Julien Montagnon, qui a suivi les essais à Inter-Rhône, mais le gain est cependant assez léger ».
©D. R.

Si les analyses des différents lots vinifiés sont très proches, les différences entre les types de tanins sont plus nettes en dégustation. « Tous les lots tanisés ont été préférés au lot témoin. Globalement, c´est le tanin de noix de galle, le plus vieux et le moins cher, qui s´en sort le mieux. Il stabilise davantage le gain de couleur et sort premier en dégustation. »
En dégustation, toutes les modalités tanisées sont effectivement ressorties plus équilibrées que le témoin, sauf le tanin liquide en un seul apport. La meilleure intensité tannique est obtenue avec la noix de galle, le tanin de pépin et le tanin liquide en apport fractionné, par contre les tanins de pépin et de pellicule ont été perçus comme plus amers. La persistance aromatique est un peu améliorée par la noix de galle.
A l´analyse, les rares différences sont au profit de la noix de galle. Elle seule améliore notablement la teneur en composés phénolique totaux (IPT de 45 contre 33 pour le témoin). Elle rivalise avec le tanin de pellicule pour limiter les chutes d´intensité colorante en cours d´élevage.

Julien Montagnon relativise par contre la suprématie technique des tanins de raisins. « Dans notre essai, ils n´ont pas donné les meilleurs résultats, les gains observés justifient difficilement le surcoût à l´achat. » Car les tanins de raisin valent plus de 150 euros le kilo. Le tanin de noix de galle seulement 40. Le tanin de raisin liquide apporté en trois fois a cependant donné de bons résultats, ce qui pose la question de l´intérêt du fractionnement de l´apport des tanins au cours de la fermentation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les éoliennes verticales que construit Denis Marchand sont constituées de pales métalliques qui animent un mât. Ce dernier est relié à un alternateur.
[Astuce] « J’ai confectionné une éolienne pour mon exploitation »
Denis Marchand est agriculteur à Avançon, dans les Hautes-Alpes, et fabrique ses propres éoliennes pour son exploitation. Voici…
Le conseil stratégique est un moment d'échange avec le vigneron, qui permet de poser un diagnostic et de donner des orientations pour améliorer l'utilisation des phytos.
Pensez à demander votre conseil stratégique avant de risquer votre Certiphyto
La loi impose aux viticulteurs qui ne sont ni en bio ni en HVE de justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires en cinq…
Huit variétés de vigne s'ajoutent au classement
Lors du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer du 12 juillet, huit variétés de vigne à raisins de cuve ont reçu un avis…
En 2021, 2 % des vignes ont changé de mains en 9 410 transactions, pour un total de 1 milliard d'euros. Le prix moyen d'un hectare de vigne en AOP varie de 6 000 euros en AOP coteaux d'ancenis à plus de 7 000 000 euros en AOP bourgogne grand cru en Côte-d'Or.
Le prix des vignes fait le grand écart
Le bilan des ventes de terres viticoles en 2021 dressé par le groupe Safer montre des situations toujours plus hétérogènes quant…
Les trois ceps de gauche, issus d'un bouturage à trois yeux classique, ont un chevelu racinaire beaucoup moins dense que les trois pieds de droite, provenant d'un semis de bourgeons effectué à la même date et dans les mêmes conditions.
Le semis d’yeux, pour régénérer la vigne ?
La multiplication de la vigne par semis de bourgeons serait-elle une solution aux dépérissements ? C’est une piste que testent…
En cas de présence de symptômes de mildiou, il faudra  continuer à effectuer des traitements préventifs avant de nouvelles pluies pour éviter des recontaminations.
Optimiser le cuivre face au mildiou de la vigne
Du fait de leur toxicité sur les microorganismes du sol et les organismes aquatiques, les traitements cupriques doivent être…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole