Aller au contenu principal

Oenologie
Dans des essais 2002 d´Inter-Rhône, les tanins se sont montrés peu améliorateurs

Le tanisage n´aurait pas l´effet escompté sur vendanges légères et le tanin de galle n´aurait rien à envier à celui de raisin.


Les essais de tanisage se suivent et ne se ressemblent pas. Dans le Vaucluse, Inter-Rhône a mesuré, en 2002, l´impact de différents tanins, aux doses habituellement préconisées, pour améliorer la structure d´un grenache de faible potentiel. Une même cuvée a reçu soit des tanins de noix de galle (30 g/hl à l´encuvage), soit du quebracho (40 g/hl à l´encuvage), soit des tanins de pépins de raisin (10 g/hl à l´encuvage), soit des tanins de pellicule (10 g/hl en fin de malo), soit des tanins liquides (de pépin et pellicule de raisin) apportés à l´encuvage à simple dose (7,5 ml/l) ou double dose (15 ml/l), ou encore à simple dose apportée en trois fois au cours de la fermentation. Les différents lots ont été comparés après deux mois et les résultats sont mitigés. « Le tanisage a effectivement amélioré les vins, estime Julien Montagnon, qui a suivi les essais à Inter-Rhône, mais le gain est cependant assez léger ».
©D. R.

Si les analyses des différents lots vinifiés sont très proches, les différences entre les types de tanins sont plus nettes en dégustation. « Tous les lots tanisés ont été préférés au lot témoin. Globalement, c´est le tanin de noix de galle, le plus vieux et le moins cher, qui s´en sort le mieux. Il stabilise davantage le gain de couleur et sort premier en dégustation. »
En dégustation, toutes les modalités tanisées sont effectivement ressorties plus équilibrées que le témoin, sauf le tanin liquide en un seul apport. La meilleure intensité tannique est obtenue avec la noix de galle, le tanin de pépin et le tanin liquide en apport fractionné, par contre les tanins de pépin et de pellicule ont été perçus comme plus amers. La persistance aromatique est un peu améliorée par la noix de galle.
A l´analyse, les rares différences sont au profit de la noix de galle. Elle seule améliore notablement la teneur en composés phénolique totaux (IPT de 45 contre 33 pour le témoin). Elle rivalise avec le tanin de pellicule pour limiter les chutes d´intensité colorante en cours d´élevage.

Julien Montagnon relativise par contre la suprématie technique des tanins de raisins. « Dans notre essai, ils n´ont pas donné les meilleurs résultats, les gains observés justifient difficilement le surcoût à l´achat. » Car les tanins de raisin valent plus de 150 euros le kilo. Le tanin de noix de galle seulement 40. Le tanin de raisin liquide apporté en trois fois a cependant donné de bons résultats, ce qui pose la question de l´intérêt du fractionnement de l´apport des tanins au cours de la fermentation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole