Aller au contenu principal

Un aperçu encourageant des ventes de vin en direct ou en magasins spécialisés en 2020

D’après une enquête menée par Wine Paris & Vinexpo Paris, le bilan des ventes de vin en direct et sur les circuits spécialisés en 2020 est finalement plutôt positif. Le développement de nouveaux services comme le click & collect et le retour en force du « locavorisme » ont permis de sauver les meubles.

De nombreux domaines ont développé des "drives vignerons" pendant les confinements, pour continuer à vendre leurs vins en direct.
© J.GRAVÉ

Certes, la taille de l’échantillon est trop faible pour pouvoir parler de représentativité. Néanmoins, les conclusions de l’enquête menée par Wine Paris & Vinexpo Paris début février sur le bilan des ventes de vins en direct à la propriété et par les cavistes et épiceries fines en 2020 sont encourageantes. Une situation qui tranche avec celle des exportations françaises au cours de cette année marquée par l’épidémie de la covid-19. Près de 560 vigneron∙ne∙s et 354 cavistes et épiceries fines exerçant en France se sont prêtés au jeu du questionnaire pour le compte du salon qui aura lieu du 14 au 16 juin 2021.

Un « bon chiffres d’affaires en 2020 » pour les cavistes et épiceries fines

D’après l’enquête 65 % des cavistes et épiceries fines déclarent avoir réalisé « un bon chiffre d’affaires en 2020 », avec des ventes en hausse pour 52% d’entre eux et des ventes stables par rapport à 2019 pour 23 %. Ces circuits ont connu un coup d’accélérateur au moment des fêtes de fin d’année, 63% déclarant avoir eu un chiffre d’affaires en hausse sur le dernier trimestre 2020, comparé à la même période de 2019.

Les vins tranquilles blancs et rouges tirent particulièrement leur épingle du jeu, avec des ventes en hausse respectivement de 53% et 50 % versus 2019. Les ventes de spiritueux affichent une progression de 54%, dans la continuité d’une tendance constatée depuis déjà quelques années sur ces circuits.

Lire aussi " Confier sa boutique en ligne à un caviste "

Moins de 25 % des domaines enregistrent une perte de chiffre d'affaires 

Sur l’amont, le bilan est moins flatteur mais reste optimiste. « 29 % des vigneron∙ne∙s interrogé∙e∙s jugent leur bilan positif et 48 % stable par rapport à 2019 », indique l’étude. Là aussi, le dernier trimestre 2020 a permis de limiter la casse, avec des ventes en hausse pour 24% des sondé∙es et similaires à 2019 pour 31%.

56% déclarent avoir réalisé près de 30% de leur chiffre d’affaires grâce à la vente directe à la propriété et à la vente aux cavistes et épiceries fines.

Lire aussi " Quatre initiatives pour booster les ventes directes ou locales "

Développer de nouvelles offres et renforcer le lien de proximité

Les cavistes et épiceries fines se sont adaptés au contexte en développant de nouveaux services « comme la livraison à domicile (18 %) à des horaires inhabituels (8 %) ou le click & collect et le drive piéton (15 %) », rapporte l‘étude. Ils n’ont cessé de remanier leurs horaires d’ouverture en fonction des couvre-feux.

Les domaines viticoles ont de leur côté œuvré pour renforcer le lien de proximité avec leurs client∙e∙s. « 31 % d’entre eux ont créé leur propre site de e-commerce durant cette période, 30 % ont développé la vente à la propriété et 36 % la vente aux cavistes. »

67% des personnes interrogées entendent bien maintenir voir continuer à développer ces nouveaux canaux de distribution, indépendamment de l'évolution de la situation sanitaire en 2021.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Des nouvelles règles pour les emplois viticoles au 1er avril 2021
La viticulture comme l’ensemble des secteurs agricoles doit appliquer la nouvelle convention collective nationale agricole (CCNA…
À l'avenir, le désherbage à l'aide de glyphosate ne pourra intervenir qu'une fois par an et ce sur 20 % de la surface. © X. Delbecque
Usage du glyphosate en viticulture : ce qui va changer
Pour la campagne 2021 la grande majorité des produits à base de glyphosate sera utilisable comme à l’accoutumée. Ce sera ensuite…
Olivier Lecomte, vigneron au Château de Passavant dans le Maine-et-Loire estime que le gros avantage des roues Kress est sa vitesse de travail, autour de 8km/h : " ça dépote" dit-il. © J.GRAVE
« Les doigts Kress, pour des jeunes vignes c’est parfait »
Dans le Maine-et-Loire, Olivier Lecomte, vigneron au Château de Passavant, dispose de tout un arsenal d’outils de travail du sol…
 © J. Grave
La HVE revoit ses IFT de référence à la baisse
Fin janvier la Commission nationale de la certification environnementale a annoncé une modification des IFT de référence pour le…
 © X. Delbecque
Des brosses intercep, pour un coup de propre rapide du rang de vigne
Les outils à brosses métalliques réalisent un faible travail du sol, mais ils se montrent intéressants lorsque les sols sont…
[Contenu partenaire] Le désherbage mixte, solution abordable et efficace pour sortir du glyphosate
Les pressions réglementaires comme sociétales imposent de trouver des alternatives au désherbage à base de glyphosate. Parmi les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole