Aller au contenu principal

[Covid-19] La MSA rappelle les mesures sanitaires pour pouvoir travailler dans l’agriculture en se protégeant contre le coronavirus

Si le ministre de l'agriculture appelle les citoyens à venir travailler dans les champs malgré le confinement, ce n'est pas sans imposer des mesures de protection. La Mutualité sociale agricole a créé trois fiches de prévention à faire respecter.

© Guilhem Vellut / flickr

Beaucoup ont relevé le paradoxe. Alors que le gouvernement martèle de rester chez soi, le ministre de l'agriculture demande à ce que les personnes confinées viennent prêter main forte dans les champs. En effet les travaux agricoles, s'ils sont correctement organisés, de présentent pas de risque majeur de contamination. La MSA (Mutualité Sociale Agricole) a édité à cet effet trois fiches rappelant les consignes de sécurité et gestes barrière pour travailler en sécurité.

A l'heure où les spécialistes s’accordent à dire que le pic de l’épidémie de coronavirus n’est pas encore atteint en France, l'application de ces consignes est indispensable. Les documents présentant ces mesures sanitaires ont été réalisés par des médecins du travail et des spécialistes de la prévention des risques professionnels. Ils précisent les mesures sanitaires à respecter dans trois domaines : les gestes barrières, l’organisation du travail et l’organisation des espaces. En voici un résumé.

Fiche 1 - les gestes barrière

Ils sont déjà largement diffusés : se laver les mains régulièrement, garder une distance d'un mètre... Pour les personnes travaillant aux champs, mettre à disposition des jerricans d’eau claire, des flacons de savon liquide et rouleaux de papier essuie-mains, et si possible du gel/solution hydroalcoolique.

Fiche 2 - l'organisation du travail 

- Transmission des consignes : privilégier les moyens de communication comme le téléphone en remplacement des échanges en face-à-face, éviter la transmission de supports entre individus, ...

- Flux de personnes : éviter l'embauche collective (organiser des embauches à horaires décalées) et limiter les transports collectifs, ...

- Situation de travail et organisation du travail : privilégier l'activité individuelle et isolée, si nécessaire travailler côte-à-côte plutôt que face-à-face, pratiquer la pose et la dépose pour faire passer des charges, ...

- Nettoyage des matériels, des outils et des locaux : désinfecter les surfaces sensibles (poignées de portes, volants, claviers...), ...

- Vente aux consommateurs : porter des gants, interdire au client de toucher le produit, privilégier les moyens de paiement sans contact, ...

- Sur le chantier : réduire le nombre de personnes sur un même chantier, attribuer une seule machine par personne, penser à prendre des sacs poubelles pour jeter les essuie-tout et mouchoirs, ...

- Utilisation des équipements de protection individuelle (EPI) : les gants contaminés portés au visage peuvent être source d’infection. Privilégier les lavages fréquents des mains à un port permanent de la même paire de gants, ...

 

Lire aussi :
[Covid-19] Des mesures exceptionnelles de report de paiement des cotisations MSA des exploitations agricoles

 
Fiche 3 - l'organisation des espaces

- Les vestiaires : mettre en place un flux invitant chaque salarié à entrer dans le vestiaire chacun son tour (pas plus d'une personne à la fois dans le vestiaire), aérer régulièrement, ...

- La salle de pause et de déjeuner : les salariés doivent être invités à rentrer manger à leur domicile. S’ils le souhaitent, ils peuvent rester manger dans leur véhicule (1 seul individu dans le véhicule), ou si le temps le permet, manger dehors en respectant la distanciation minimum entre chaque personne, ...

- Le local fumeur : interdiction d'être plus de deux, ne pas échanger de cigarette, ...

 

Les fiches complètes, qui vont être régulièrement mises à jour, sont consultables et téléchargeables sur le site de la MSA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation de filets d'ombrage pourrait être un levier à moyen terme pour s'adapter à la hausse des températures et le changement du profil des vins. © CA 84
Cinq pratiques viticoles pleines d’avenir
Autres temps, autres mœurs. Le changement du climat et l’avènement de l’agroécologie vont faire évoluer petit à petit le…
Robert Plageoles, vigneron au domaine éponyme, a fait référencer les pieds de vigne sauvage de la forêt de Grésigne afin de les protéger des arrachages intempestifs. © J. Gravé
La vigne sauvage, un potentiel en tant que porte-greffe à explorer
Dans le Tarn, Robert Plageoles, du domaine Plageoles, se passionne pour la vigne sauvage, ou Vitis sylvestris. Persuadé que son…
Flavescence dorée : la réglementation évolue
Début 2021, un nouvel arrêté de lutte contre la flavescence dorée et son agent vecteur devrait être publié. Des discussions sont…
Les turricules témoignent de la présence de vers de terre, et donc d'une partie de l'activité biologique. © C. Gloria
À la reconquête de la fertilité biologique des sols viticoles
Anciennement perçu comme un simple réservoir, le sol et son fonctionnement reviennent petit à petit au centre des préoccupations.
 © J.- C. Gutner
S’adapter petit à petit à soigner la vigne autrement
Les produits de protection des plantes que l’on connaît classiquement ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Mais il faut…
En Bretagne, Edouard Cazals crée le premier domaine viticole professionnel
En 2018, Édouard Cazals, vigneron au domaine La cabane aux longues vignes, a planté deux hectares de vigne près de l'estuaire de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole