Aller au contenu principal
Font Size

Energies alternatives
Concilier éoliennes et viticulture de terroir

Des vignerons gardois et un bureau d´études s´accordent sur la construction d´éoliennes dans des conditions respectueuses du monde viticole.


Malgré les controverses liées à leur coût et à leurs nuisances sonores, six éoliennes pourraient bientôt s´ériger sur les hauteurs du plateau viticole des Molières dans le Gard. Un accord est en cours entre la société Ventura (bureau d´études spécialisé dans le développement de projets éoliens) et des vignerons propriétaires ou exploitants des vignes concernées, regroupés pour l´occasion dans l´association des Coteaux de Molière. Un protocole d´accord a déjà été signé en début d´année, il deviendra effectif après l´octroi des permis de construire.
©Ventura

Ces six éoliennes, de 120 mètres de hauteur totale, devraient produire 27 millions de KWh, soit l´équivalent de la consommation en électricité de 12 000 personnes. " Sur un site éolien seul, 1 % de la surface est occupé par les machines, le site peut ainsi poursuivre son activité agricole ", explique Fabien Viard de la société Ventura. Le protocole d´accord signé entre les deux parties prévoit des compensations pour les viticulteurs. Par exemple, les gros travaux d´installation auront lieu entre novembre et mars, en période de repos végétatif. Les travaux d´arrachage de vigne, de repalissage des rangs, de réaménagement des tournières et des pistes seront à la charge de la société exploitante. Cette société s´engage également à verser, en plus du loyer alloué à chacun des vignerons, une indemnité compensatoire de 50 000 euros à l´association. " Cet argent servira en partie à mieux étudier nos terroirs pour les préserver et les valoriser mais également à des fins commerciales, explique Benoît Combe, vigneron et président de l´association. Nous envisageons de faire venir des importateurs. "
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole