Aller au contenu principal

Clap de fin

Le glyphosate devrait être interdit d'ici trois ans, selon un tweet d'Emmanuel Macron.
© Jean-Charles Gutner

C’en est presque fini. Dans trois ans, les viticulteurs devront cesser d’employer du glyphosate dans leurs parcelles. Et ce, malgré le renouvellement de l’autorisation de l’herbicide pour une durée de cinq ans par la Commission européenne.

C’est par un tweet lapidaire d’Emmanuel Macron que la nouvelle est tombée. Une nouvelle à laquelle Jérôme Despey, président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer, dit ne pas vouloir croire. « Nous n’accepterons pas d’avoir dans notre pays des dispositions qui vont au-delà de la réglementation européenne, affirmait-il lors du Sitévi. Si cela se passe comme de la sorte, il y aura des manifestations. » Et pour cause. L’arrêt de la molécule coûterait entre 250 et 300 millions d’euros à la filière viticole, selon les premiers calculs de l’IFV, « qui ne prennent pas en compte les baisses de rendements », souligne Jean-Pierre Van Ruyskensvelde, directeur de l’Institut.

Des impasses techniques prioritaires

Le 1er décembre, l’Inra a d’ailleurs remis un rapport sur la substance aux ministres de la Transition écologique, de l’Agriculture, de l’Enseignement supérieur et de la Santé. Et ce, afin d’aider à « l’élaboration d’un plan de sortie du glyphosate […], d’identifier les alternatives existantes et de participer à la construction des solutions d’accompagnement ». Il stipule également les impasses techniques sur lesquelles le gouvernement et les filières devront prioritairement travailler.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le fort pouvoir mellifère de la phacélie est un précieux allié dans les cultures. © Jouffray-Drillaud
La phacélie, une plante alliée du vignoble
La phacélie est une plante utilisée dans certains mélanges d’engrais verts viticoles pour son très fort pouvoir mellifère et sa…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole