Aller au contenu principal

Ça bouge dans la coopération

Boris Calmette, président des Vignerons coopérateurs, travaille à une offre de vin européenne.
© C. de Nadaillac

L’année 2018 sera-t-elle celle qui initiera la mutation de la coopération viticole ? C’est la question que l’on peut se poser à l’aune des récentes annonces. Tout d’abord, la confédération vient de recruter une nouvelle directrice, qui devrait prendre ses fonctions au 1er avril. Cette dernière n’est autre qu’Anne Haller, la déléguée filière vin de FranceAgriMer. La directrice aura de nombreux chantiers à mener, et notamment la réflexion en région suite à l’étude prospective faite par FranceAgriMer en 2017 sur… l’avenir de la coopération !

Parallèlement à cela, le président Boris Calmette bât la campagne pour essayer de ramener dans son giron les fédérations dissidentes, qui avaient quitté la CCVF il y a environ un an. « J’ai rencontré le président de la fédération bourguignonne, indique-t-il. Nous travaillons à un retour à la normale. J’espère qu’il y aura des évolutions d’ici notre congrès fin juin. » Côté Paca, la situation semble un peu plus compliquée. Mais là aussi, le président se veut confiant : « nous reconstruisons une section viticole avec le Var, voire avec certains du Vaucluse », dévoile-t-il.

Vers une offre coopérative européenne

Autre ouvrage sur le métier : la construction d’une offre sud-européenne. « Nous souhaitons dupliquer ce qui se fait dans la filière lait de chèvre, explique Boris Calmette. Le but serait de construire des gammes complètes de vins embouteillés, avec par exemple, en entrée de gamme, du vin de la Mancha, en milieu de gamme des vins français, etc. » Une collaboration avec l’Italie est également en ligne de mire, mais est « moins avancée ».

Enfin, en décembre, la CCVF intégrera la grande maison de Coop de France. Mais elle y conservera sa structuration pyramidale basée sur les régions, assure le président.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[VIDEO] Vignes gelées : objectif bois de taille !
Après un gel conséquent, il est important de s’occuper des rameaux restants ou qui repoussent, afin d’assurer la pérennité du cep…
Lee touffes de soies blanches sur le pourtour de l’abdomen différencie le scarabée japonais adulte des autres coléoptères présents en France. © D. Cappaert/MSU
Le scarabée japonais, ravageur aux portes de l'Hexagone
Le scarabée japonais n’a pas encore été détecté en France. Cet insecte classé organisme de quarantaine prioritaire est sous haute…
Les vignobles de Vouvray et de Champagne touchés par la grêle
Ce jeudi 3 juin dans la soirée, un fort orage de grêle a touché quatre communes de l’appellation Vouvray. Un épisode similaire a…
Les variétés résistantes artaban, voltis, floreal et vidoc aux portes des vins AOC
Les quatre variétés résistantes Inrae-ResDur ont été confirmées comme étant des espèces de type Vitis vinifera par l’Office…
Prix des vignes 2020 : 4 points à retenir
Le bilan annuel établi par le groupe Safer sur les transactions de terres agricoles en 2020 montre un fort impact de la crise…
Guillaume Casanove, Gilles et Romain Lacroix, François Tissot et Alain Dourthe (de gauche à droite) travaillent de concert pour mettre en application la méthode Géophile au Mas des Boutes. © X. Delbecque
« La vigne a rapidement réagi à la méthode Géophile »
À Tresques, dans le Gard, les domaines Bernard Perret se sont lancés dans la méthode Géophile. Une approche globale de la vigne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole