Aller au contenu principal
Font Size

Qualité des vins
Brettanomyces : aller à l'essentiel

Les Brettanomyces posent de sérieux problèmes en oenologie, c'est incontestable. Pour autant, selon Pascal Chatonnet, spécialiste de ces levures, le problème n'est pas insurmontable et la recherche tous azimuts a desservi plutôt qu'aidé le vinificateur.

Pascal Chatonnet : " Brettanomyces 
est présente 
partout, ce n'est 
pas la levure 
" de contamination " 
que l'on a longtemps présentée. "
Pascal Chatonnet : " Brettanomyces
est présente
partout, ce n'est
pas la levure
" de contamination "
que l'on a longtemps présentée. "
© DR

Brettanomyces mérite-elle toute l'encre qu'elle a fait couler ?


Oui et non. Oui : car c'est une levure qui a un très fort pouvoir de nuisance et qui peut rendre invendable une cuvée entière. Non : car on s'est éparpillé dans la recherche de ses origines, pour découvrir - ô surprise - qu'elle venait de la vigne. On a ensuite incriminé à tort les barriques neuves après avoir constaté que les problèmes apparaissaient surtout dans les vins élevés en bois neuf.


Et finalement, qui est responsable ?


Comme dans toute contamination du vin : le matériel vinaire et les barriques en premier lieu, à cause de leur porosité. On a mis longtemps à l'accepter, mais il semblerait maintenant que ce soit intégré.
Evidemment, on sera d'autant moins exposé au risque si la vendange est saine, le pH bas, si la FA et la FML se déroulent bien, et si on maintient un niveau de SO2 moléculaire proche des 0,6 mg/l.
Mais malgré cela, Brettanomyces est une levure diablement opportuniste et résistante, et seul un bon niveau d'hygiène permet de limiter les dégâts.


Arrivera-t-on à s'en débarrasser définitivement ?


Inutile de rêver ! Il nous faut simplement apprendre à gérer les populations à un niveau non nuisible du début de la vinification jusqu'au vin finalement embouteillé.
La gestion de Brettanomyces ne nécessite pas normalement d'interventions compliquées ou de moyens curatifs comme le chitosane, qui semble fonctionner mais dont on ignore le mode d'action.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole