Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

gaz à effet de serre et fertilisation
Bien choisir ses fertilisants pour limiter ses GES

Le CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne) a testé différentes formes de fertilisants sous l’angle de l’émission par ces fertilisants de GES (gaz à effet de serre). Et de ce point de vue, l’amendement organique est à privilégier.

Les amendements organiques sont à privilégier, indique le CIVC, si l’on veut réduire les émissions de N2O, gaz à fort pouvoir de réchauffement, par les sols
Les amendements organiques sont à privilégier, indique le CIVC, si l’on veut réduire les émissions de N2O, gaz à fort pouvoir de réchauffement, par les sols
© Christian Gloria
Fidéle à ses objectifs d’excellence en matière environnnementale, le CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne) n’hésite pas à traquer la plus petite source d’émission de GES. « Les émissions de GES par les sols agricoles et viticoles, et notamment du N2O, gaz qui présente un pouvoir de rechauffement 300 fois supérieur à celui du CO2, représentent environ 1 à 2% des émissions totales de GES de « l’entreprise » Champagne. C’est peu effectivement au regard d’autres postes. Mais c’est la politique des petits pas. Toute contribution à la réduction des GES, même faible, est susceptible de participer favorablement à l’effort global », indique Arnaud Descôtes, responsable du service environnement au CIVC. Ce dernier a donc évalué la contribution de différentes formes de fertilisants aux émissions de N2O par les sols. Deux amendements organiques, deux engrais organiques, deux engrais organo-minéraux et un engrais minéral ont été comparés. Le CIVC s’intéressant essentiellement à leur part azotée puisque c’est elle qui entre en jeu dans les phénomènes d’émission de N2O. Dans les conditions du test, les quantités de fertilisants apportées correspondent à un apport théorique de 50 kg/ha. Les résultats sont sans appel : les amendements organiques ont à privilégier. Ils réduisent les émissions de N2O par 6 par comparaison avec les engrais organiques et organo-minéraux et par 4 par comparaison avec les engrais minéraux. Ils entraînent également des émissions de CO2 de 3 à 5 fois inférieures à celles des engrais comportant une fraction organique. Les fertilisants organo-minéraux et les engrais organiques, quant à eux, provoquent des émissions de N2O supérieures à celles des engrais minéraux. Le CIVC conseille ainsi de baser la fertilisation sur l’entretien du taux de matière organique du sol afin de nourrir la terre qui à son tour, nourrira la vigne. Une formule qui permet d’améliorer la fertilité physique, chimique et biologique du sol tout en réduisant les risques pour l’environnement.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole