Aller au contenu principal

AgXeed lance son robot viticole AgBot 2.055 W3

AgXeed vient de présenter son nouveau robot viticole et arboricole : l’AgBot. Lors de ses premiers pas dans les vignes, il a donné satisfaction.

 

Il est flambant neuf ! Le nouveau robot AgBot 2.055 W3 d’AgXeed a fait ses premiers pas dans les vignes françaises. La start-up hollandaise a en effet organisé une démonstration terrain le 22 novembre, à Ozillac, en Charente-Maritime. Lors de l’événement, l’engin noir et vert a traversé 6 rangées de vignes, guidé par télécommande. Son parcours s’est fait sans difficulté majeure, mis à part des manœuvres compliquées, le personnel présent n’étant pas encore familier du véhicule.

 

Le robot est équipé d'un attelage trois points de catégorie 2. © R. Gentil

Ce robot a été conçu pour être compatible avec tous les outils de l’exploitation, des interceps au pulvérisateur. Lors de la démonstration, il était d’ailleurs équipé d’un pulvérisateur à jet porté de la marque Hol Spraying Systems (HSS).

Afin d’animer ces différents matériels, il est muni d’un attelage trois points de catégorie 2, d’une pompe hydraulique de 85 l/min qui peut alimenter jusqu’à trois distributeurs double effet, et d’une prise de force électrique à double sens de rotation en option. Le robot dispose d’une capacité de relevage de 2,5 tonnes.

Une motorisation Deutz de 75 chevaux

L’AgBot est équipé d’un moteur thermique diesel Deutz 4 temps développant 75 chevaux et d’un réservoir de 170 litres, ce qui lui procure une autonomie d’environ 20 heures. Sa vitesse peut atteindre les 13,5 km/h. Lors de la démonstration, qui a eu lieu sur terrain plat, il roulait à 6 km/h, soit sa vitesse maximale lorsqu’il est dirigé manuellement. L’utilisation du robot sur des vignes en pente, a questionné certains vignerons présents. D’après Benjamin Dousset, directeur marketing chez Serco, des essais doivent encore être réalisés, mais l’engin devrait arriver à franchir des pentes de 8 à 10 %.

L'Agbot 2.055 W3 a arpenté pour la première fois le vignoble français le 22 novembre.
L'Agbot 2.055 W3 a arpenté pour la première fois le vignoble français le 22 novembre.
© R. Gentil

Du haut de son 1,5 mètre, l’AgBot possède trois roues, et mesure 3,85 mètres de long. Pour permettre ses manœuvres il faudra donc des tournières de 5,5 mètres minimum. Quatre largeurs de pneus arrière sont au catalogue, pour quatre largeurs totales de robot, selon l’espacement interrang : 1,38 mètre, 1,48 mètre, 1,60 mètre et 1,71 mètre. « Il est même possible d’acheter deux tailles de pneus et de changer ensuite chez soi, si l’espacement varie entre deux parcelles », ajoute Benjamin Dousset. La roue avant mesure 710 mm de large, et les roues arrière sont toutes deux équipées de moteurs électriques. Le robot pèse 2,8 tonnes à vide.

L’AgBot 2.055 W3 réalise des travaux programmés à l’avance

Concernant le guidage, un technicien de Serco vient, avant toute chose, arpenter le vignoble, afin d’assurer un enregistrement exact de chaque parcelle dans le logiciel. Le robot se dirige ensuite grâce au signal RTK GNSS, ce qui requiert une bonne connexion internet sur tout le vignoble. La plateforme numérique d’AgXeed permet quant à elle de planifier chacun des travaux, en sélectionnant l’outil et les paramètres spécifiques de l’opération (profondeur, vitesse, etc.). Toutes les tâches peuvent être enregistrées pour une exécution ultérieure.

Au moment de commencer chaque opération, l’engagement final se fait sur le terrain, via une télécommande, qui sert aussi au guidage manuel en cas de besoin. Pour toute information, demande de réponse rapide ou d’intervention pendant qu’il travaille, le robot envoie automatiquement une notification sur le smartphone de son propriétaire. Et cela permet une sécurité maximale : en cas d’obstacle soudain, il s’arrête sur le champ et il revient ensuite au propriétaire de le réactiver ou non à distance. Un point qui en a rassuré plus d’un lors de la démonstration.

Ne pouvant pas se déplacer sur la route, le robot ne pourra travailler que sur des parcelles mitoyennes. Le cas échéant, il est possible de le transporter à l’aide d’une remorque.

Disponible dès à présent à la vente et à la location, l’AgBot 2.055 W3 coûte entre 200000 et 240000 euros équipé du pulvérisateur HSS. Le prix comprend la maintenance pendant la durée de l’investissement, ainsi qu’une garantie, dont la durée peut varier.

Le pulvérisateur HSS traite « intelligemment »

 

 
Lors de la démonstration, le robot était équipé d'un pulvérisateur muni de détecteurs de végétation. © R. Gentil
Lors de la démonstration, qui a attiré une cinquantaine de personnes, le pulvérisateur à jet porté HSS a créé la surprise. En plus de sa cuve de 2000 litres, il est équipé de capteurs, qui détectent la présence et la densité de végétation, garantissant une pulvérisation localisée. La programmation des cartes de traitement se fait par le biais du logiciel Agromanager, couplé avec le logiciel d’AgXeed. Moyennant une station de remplissage adaptée, l’AgBot est capable de faire le plein de manière autonome.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
La taille de la vigne se réalise à l’aide d’un sécateur.
Comment tailler la vigne ? Huit choses à savoir
Pour un bon rendement et une bonne qualité des grappes, il est indispensable de bien tailler sa vigne et à la bonne période.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole