Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Adapter le biocontrôle en fonction du risque

Pour réussir une protection avec l’appui du biocontrôle, il est recommandé de surveiller scrupuleusement la pression parasitaire. Et de s’adapter au long de la campagne.

En seulement quelques années, plusieurs produits de biocontrôle antimildiou ont été lancés sur le marché. Si nous savons déjà que de telles solutions ne peuvent se suffire à elles-mêmes, les résultats des dernières années ont montré des efficacités intéressantes en les associant avec d’autres produits à dose réduite. « Même si en 2018, la plupart des essais intégrant du biocontrôle ont eu plus de mal que d’habitude ", déplore Éric Chantelot, ingénieur responsable de la protection du vignoble à l’IFV Rhône-Méditerranée. L’an dernier, il a suivi une expérimentation en conditions naturelles chez un viticulteur à Nîmes, dans le Gard. Le but était de traiter tout au long de la saison à l’aide de phosphonates, COS-OGA et cerevisiane. « Ce n’était pas catastrophique, mais nous n’avons pas pu tenir le programme initial, qui était basé uniquement sur du biocontrôle », relate l’ingénieur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
La radulanine A, un potentiel substitut naturel au glyphosate

Qu’est-ce que la radulanine A ?

Il s’agit d’une…

Vignette
Comment expliquer la présence de pesticides dans certains vins bio ?
La présence anormale d’acide phosphonique et de phtalimide a été detectée dans certains vins bios. Les hypothèses formulées pour…
Vignette
Protéger la vigne du mildiou et de l'oïdium grâce à des micro-injections de produits phytosanitaires dans le cep
Des essais de micro-injection dans le cep ont été réalisés dans le cadre du projet Preamisse sur mildiou et oïdium pendant trois…
Vignette
L’urine testée comme engrais pour les vignes
Basée à Montpellier, la start-up Ecosec cherche à valoriser l’urine recueillie dans les toilettes sèches qu’elle conçoit en tant…
Vignette
Le déchaumeur à disques indépendants, un bon outil de mulchage
À la tête de deux EARL, Pierre-Emmanuel Lamy est équipé depuis deux ans de deux déchaumeurs à disques indépendants.
Vignette
La séparation entre vente et conseil de phyto aura bien lieu
Le gouvernement n’a rien lâché malgré les critiques acerbes de la coopération et du négoce. L’ordonnance sur la séparation de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole