Aller au contenu principal

Un appareil intradermique à deux têtes d’injection

La SCEA Caux Porcs utilise le nouvel injecteur sans aiguille Idal 3G de MSD Santé Animale. Outre sa nouvelle ergonomie, il existe en deux versions Mono ou Twin, cette dernière permettant d’administrer deux vaccins simultanément.

Ce qui frappe en premier lieu, c’est le calme durant la séance de vaccination dans la nurserie de la maternité collective SCEA Caux Porcs, dirigée par Benoît Breemeersch à Terres-de-Caux en Seine Maritime : pas de cris, ni de mouvements de stress des porcelets. Les trois salariés en charge de la vaccination, Yannick, Clément et Médéric opèrent à un rythme soutenu avec une organisation bien rodée : une personne qui vaccine, les deux autres portant les porcelets, avec une rotation de postes tous les quarts d’heure pour limiter la fatigue. C’est la deuxième fois qu’ils utilisent le tout nouvel injecteur intradermique Idal 3G Twin de MSD Santé Animale. Sa particularité est d’être doté de deux têtes d’injection, ce qui leur permet de vacciner à la fois contre Mycoplasma hyopneumoniae et contre le circovirus, en une seule pression de l’injecteur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Mathieu Cazals, éleveur dans l’Aveyron. « Le Spotmix est un système performant qui permet d’alimenter la totalité de l’atelier à partir de la Faf et de travailler en bouillie pour le postsevrage. » © B. Griffoul
« Jeune installé, Mathieu Cazals estime que son exploitation est viable avec la seule production porcine »
Mathieu Cazals s’est installé sur l’exploitation familiale après treize ans de salariat en élevage. Il passe de 80 à 140 truies…
Arrêt de la castration à vif : la pression monte
L’association d’éleveurs « pour le bien-être animal et la non castration » reste mobilisée au sujet de l’arrêté interdisant…
Michel et Bruno Hamon, Gaec Coat-Bihan. « Le lavage révèle la dextérité de celui qui le programme. » © D. Poilvet
Lavage en élevage de porc : « Le robot fait le travail le plus pénible »
Les associés du Gaec Coat Bihan à Plédéliac, dans les Côtes-d’Armor, utilisent deux robots de lavage pour laver toutes les salles…
52 % des éleveurs pensent économiser entre 10 et 20 euros par tonne d’aliment. © C. Drique
La fabrication des aliments à la ferme toujours motivante pour les éleveurs de porcs
Économiser sur le coût alimentaire est la première motivation des éleveurs qui fabriquent leurs aliments à la ferme, selon une…
Le nombre d’Enterococcus et de coliformes totaux dans la soupe peut être un indicateur d’une soupe de mauvaise qualité microbiologique et à risque de diarrhées néonatales. © D. Poilvet
Un lien entre l’hygiène de la soupe des truies et les diarrhées néonatales
Une étude de Porc. spective montre que le risque d’avoir des diarrhées néonatales augmente lorsque le dénombrement d’entérocoques…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)