Aller au contenu principal

Spécial Space : Les nouveautés en génétique porcine

Spécial Space : Les nouveautés en génétique porcine
© Axiom
 

Axiom - Des truies autonomes à la mise bas

L’index Bien-naître développé par Axiom a pour objectif d’avoir des truies autonomes à la mise bas et maternelles. Il est désormais utilisé en routine sur toutes les lignées femelles du schéma génétique. Grâce à une méthode de phénotypage mettant en avant les comportements déviants (agressivité, nervosité et risque d’écrasement), toutes les truies présentant un mauvais potentiel génétique sont automatiquement écartées du schéma de sélection, ce qui représente 2 % des animaux évalués. Axiom confirme également le succès de son nouveau verrat Valens, sélectionné sur les qualités et le rendement de la carcasse, ainsi que sur sa rentabilité. Il est aussi associé à un très faible risque d’odeur dans la production de mâles entiers.

Hall 8, stand B27
 
 

Topigs Norsvin - Deux nouvelles gammes de verrats dans les CIA français

Topigs Norsvin développe une gamme de verrats à faible risque d’odeurs : TN Traxx Nador et TN tempo Nador. L’OSP ajoute également à son catalogue la lignée Iberduric destinée à la production premium de viande fraîche et de jambon sec. La semence de ces verrats est dès à présent disponible.

Hall 8, stand C42
 
 

Nucléus - Un verrat pour des porcelets plus vigoureux

Nucléus présente le Vigor 4.0 by Nucleus, un nouveau verrat issu du croisement de sa lignée synthétique Kador avec son verrat Piétrain. Sa sélection est centrée sur la vigueur du porcelet tout au long de sa vie. Avec 65 % de gènes Piétrain, la qualité de carcasse est garantie.

Hall 8, stand B33
 
 

Imevia - De la semence porcine à la carte

 

 
© Imevia
Le service Alakart proposé par Imévia aux éleveurs de porcs leur permet de composer eux-mêmes l’offre la plus adaptée à leurs objectifs et à leur budget. Il est possible de choisir le volume (de 85 à 95 ml) et la concentration en spermatozoïdes de la semence (jusqu’à 3 milliards par dose), la semence (hétérospermie ou monospermie), le type génétique et le conditionnement (Selfix ou blister) avec quatre types de sondes différentes (GD, Mouss, GD Coll, sonnde intra-utérine, Strie’for).

Hall 8, stand B45

 

 

Danbred - Le Duroc Danbred démontre son intérêt économique

Une étude pilotée par l’Ifip et réalisée à la ferme expérimentale des Trinottières dans les Pays de la Loire, démontre que des animaux issus du Duroc Danbred réalisent de très bonnes performances, que ce soit en maternité grâce à la vigueur des porcelets, ou en engraissement, où ils présentent notamment un coût alimentaire très faible. Durant le Space, les visiteurs pourront déguster de la charcuterie préparée à partir de porcs charcutiers issus de Duroc Danbred. L’occasion de vérifier concrètement la qualité de viande de cette génétique.

Hall 8, stand A05
 
 

Choice - L’alternative à la castration avec les verrats « Edition O- »

 

 
© Choice
Choice fait désormais un classement des verrats via un dosage hormonal (Oestradiaol) à un âge donné pour identifier un risque d’odeur. Depuis le 1er juillet, les verrats Edition O- sont identifiés en CIA et la commercialisation de semence ayant subi cette épreuve est accessible. Selon les tests menés, moins de 3 % des carcasses sont odorantes.

Hall 8, stand B29

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les animaux produits par Laurent Dartois, l’éleveur, sont destinés à une commercialisation haut de gamme supérieure au label rouge dont la distribution se fera dans les rayons boucherie frais de l’enseigne Intermarché.
« Un élevage de porcs entre le conventionnel et le bio »
Le cahier des charges de la SA Ker Angel est unique dans son genre. Pour le concrétiser, Laurent Dartois, l’éleveur, et le…
Cooperl veut se désengager du dispositif collectif de gestion de l'équarissage pour valoriser à terme les co-produits issus des animaux trouvés morts.
Le collectif de la filière porcine française en danger
L’actualité de ces derniers mois démontre les tensions grandissantes dans la filière. Les dossiers de la fin de la castration à…
Les ministres de l’UE prudents sur l’interdiction des cages dans les élevages
Les ministres de l’UE prudents sur l’interdiction des cages dans les élevages

Sur le principe, tous les États membres, ou presque, souscrivent au renforcement des règles de l’UE en matière de bien-…

Les éleveurs ont construit une fosse de réception en béton d’une capacité de 15 tonnes. Les céréales sont reprises par une vis de diamètre 160 mm puis par un élévateur à godets qui les envoie vers les trois cellules de stockage.
"Nous baissons le prix de nos aliments porcs grâce à notre fabrique à la ferme"
Philippe et Guillaume Vasseur fabriquent les 800 tonnes d’aliments annuels nécessaires pour leur atelier de multiplication de 130…
Chaque rangée est composée de 11 cases libertés Pro Dromi Basic de Vereijken, de 2,7 mètres de long sur 2,42 mètres de large, soit une surface totale par case de 6,5 m2.
Une maternité pour truies en liberté à coûts maîtrisés
Dans la Manche, le Gaec de Kerezenn a agrandi son élevage de 145 à 180 truies et investi dans une maternité de 44 places,…
Une fois dans l’auge, l’aliment absorbe rapidement l’eau. Cela donne une forme de bouillie vite consommée par les porcelets. © D. Poilvet
Spécial SPACE : Quoi de neuf en nutrition porcine?
Beaucoup de nouveautés nutritionnelles seront présentées au Space pour répondre aux besoins de démédication et à l’arrêt de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)