Aller au contenu principal

[Sommet de l’élevage] Fibra’Pig, un aliment divertissant pour les porcs

Jouet comestible pour porcelet, le Fibra’Pig de la coopérative Alicoop a été récompensé au Sommet de l’élevage.

Le Sommet de l’élevage a décerné un Sommet d’Or « prix spécial bien-être animal » à Alicoop pour le Fibra’Pig, un bouchon de fibres de luzerne et de paille de 38 mm. Il contribue à l’amélioration du bien-être des porcs et limite la caudophagie. Ce bouchon est suffisamment résistant pour éviter qu’il ne se délite rapidement et passe au travers des fentes des caillebotis. Il est aussi assez tendre pour être croqué et ingéré par les porcs.

« On peut le distribuer sur le caillebotis ou dans une Fibra’Ball » explique Samuel Bernard, responsable marché produit porc d’Alicoop, dans les allées du salon.

L’origine du produit : « nous proposions déjà de gros bouchons pour les ruminants, on a eu l’idée de l’adapter aux porcelets », confie-t-il. Un travail sur la texture a ainsi été fait en partenariat avec Durepaire, spécialiste des fibres.

Et les résultats sur le terrain sont concluants selon Samuel Bernard : « nous avons fait des mesures pendant un an dans deux élevages différents sur 4 bandes où des porcelets avec queue entière ont été élevés. Le produit a une réelle efficacité sur l’agressivité des animaux ».

Fibra’Pig est commercialisé en sacs de 20 kilos par Alicoop et Durepaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Le département du Finistère représente près de la moitié des offres bretonne en production porcine.
Salarié en élevage de porc - Un marché de l’emploi tendu en Bretagne
L’Anefa Bretagne analyse chaque année les offres déposées sur la Bourse de l’emploi www.lagriculture-recrute.org
La mortalité moyenne des portées de plus de 16 porcelets dépasse 18 %, contre 11 % pour les portées de 13 à 14 porcelets.
Comment gérer les porcelets surnuméraires
Le nombre de porcelets nés vivants n’a jamais été aussi élevé dans les élevages français. Mais les mener jusqu’au sevrage reste…
Le Canada accélère sur le bien-être des truies gestantes
Le Canada accélère sur le bien-être des truies gestantes
À compter du 1er juillet 2024, tous les éleveurs de porcs canadiens devront suivre la réglementation sur bien-être animal qui…
Les jambons secs sont parmi les plus émetteur de gaz à effet de serre des produits porcins ramené au kilo de produit brut, du fait que l’impact se concentre dans moins de matière, le séchage conduisant à une réduction de masse.
L’impact environnemental de la viande de porc évalué
La base de données Agribalyse 3.0 fournit les impacts environnementaux de près de 2 500 produits agricoles destinés à la…
Le cheptel porcin français en baisse en 2022
Le cheptel porcin français en baisse en 2022

Selon la dernière enquête réalisée au printemps dernier, le cheptel porcin français a…

Marlène Dilly, épaulée par son salarié Patrice Lecrecq, valorise trois cochons par semaine issus de l’élevage de son époux et de Jérémy Demol.
Un magasin de vente directe pour valoriser les porcs sur paille
À Avroult dans le Nord, Jérémy Demol et Emmanuel Dilly vendent une partie de leur production dans un magasin de vente de produits…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)