Aller au contenu principal

Se former pour mieux manager son équipe de salariés porcins

Le groupement Porc Armor Évolution a mis en place une formation de trois jours à destination des éleveurs et des chefs d’équipes. La dimension humaine est au centre de l’approche.

La formation management est aussi un lieu de rencontre pour les participants qui échangent sur leur vécu et sur leurs objectifs.
La formation management est aussi un lieu de rencontre pour les participants qui échangent sur leur vécu et sur leurs objectifs.
© D. Poilvet

Motiver les salariés, savoir déléguer, formuler des objectifs, gérer une insuffisance, faire preuve de reconnaissance, être équitable… tout un panel de qualités qu’un bon manager se doit d’acquérir, pour que l’entreprise fonctionne correctement.

Lire aussi : « J’ai appris à mieux connaître mes salariés porcins»

« L’humain est au centre de toute activité », souligne Gilles Beyer, du groupement Porc Armor Évolution. « Il n’y a pas de bons résultats techniques sans un bon relationnel entre les membres de l’équipe. Savoir manager les personnes est indispensable pour que tout le monde se sente bien dans l’entreprise. »

Cette approche est le fil rouge de la formation délivrée par Claire Aignel, consultante ressources humaines et management au Cerfrance Finistère. Depuis 2019, elle propose avec Porc Armor Évolution une formation de trois jours sur le management des équipes en élevage de porcs.

« L’objectif est d’accompagner les chefs d’entreprise afin de leur donner les clés pour être plus à l’aise dans la gestion de leur équipe », expliquait-elle, lors d’une formation à l’institut de Locarn dans les Côtes-d’Armor. « Au-delà des aspects fondamentaux incontournables, il est indispensable d’éviter les schémas prédéfinis afin de s’adapter au mieux aux personnes qui la composent. »

Pour cela, la formatrice souligne que cette démarche commence par une meilleure connaissance de soi. Ensuite, il est nécessaire d’être à l’écoute des autres. « Une fois ces étapes franchies, il est plus facile de communiquer et de gagner en efficacité collective. »

Trouver les bons mots

« J’ai l’impression que mes intentions ne sont pas toujours comprises », abonde Manu, responsable d’un atelier post-sevreur engraisseur de 5 000 places. « Cette formation m’a fait prendre conscience qu’il est important de trouver les bons mots pour communiquer avec l’autre. Il est essentiel que tout le monde ait un langage commun. »

De son côté, Nathalie doit se préparer à devenir la future responsable d’une maternité collective de 800 truies. « La formation m’a apporté les clés pour m’affirmer auprès des autres salariés de l’élevage », témoigne-t-elle.

Elle estime que son objectif n’est pas de changer les personnes, mais d’améliorer certains points de fonctionnement. « On peut modifier les méthodes de travail. Mais il est nécessaire de prendre du recul pour s’adapter au profil de chacun. » Elle souligne également qu’une femme est aussi capable de gérer une équipe qu’un homme. « Nous faisons face aux mêmes problèmes, et nous disposons des mêmes outils pour y répondre. »

Se préparer à embaucher

La formation sert aussi à inclure la dimension humaine à un projet, au même titre que les aspects financiers ou réglementaires. Romain, un jeune installé en Gaec avec deux membres de sa famille, doit prévoir leur prochain départ à la retraite et leur remplacement par des salariés. Il se retrouvera alors seul à la tête d’une exploitation de polyculture élevage. « Cette formation va m’aider dans la future organisation du travail et la gestion de la main-d’œuvre, explique-t-il. Je ne peux pas maintenir la structure de l’exploitation en l’état. Elle doit évoluer pour améliorer sa rentabilité.

L’aspect humain est une composante essentielle dans cette approche. » Choisir des profils adaptés, former des jeunes au métier et gérer l’équipe de salariés ne s’improvisent pas. « La formation m’a fait prendre conscience que ce qui compte le plus, c’est de créer les conditions nécessaires à leur motivation. »

 

 
Gilles Beyer, animateur Porc Armor Évolution © D. Poilvet
Gilles Beyer, animateur Porc Armor Évolution

« L’humain est au centre de toutes les activités »

« Porc Armor Évolution a mis en place cette formation en 2019 avec le Cerfrance afin de répondre à une réelle attente des éleveurs qui souhaitent développer leurs capacités de manager. Elle est également destinée aux chefs d’équipes et aussi aux salariés, pour que tous puissent s’approprier les outils pour mieux se comprendre et communiquer entre eux. Les éleveurs et chefs d’équipes ayant suivi le parcours de formation ont pris conscience de l’importance de la gestion des personnes au quotidien. Nous allons progressivement évoluer vers des formations en interne à chaque entreprise pour que tous les collaborateurs puissent en bénéficier. »

 

 
Claire Aignel, consultante RH et management au Cerfrance Finistère © D. Poilvet

 

Claire Aignel, consultante RH et management au Cerfrance Finistère

« Des clés pour bien gérer les équipes »

« L’objectif de cette formation est d’accompagner les chefs d’entreprise afin de leur donner les clés pour être plus à l’aise dans la gestion de leur équipe. Au-delà des messages que je leur délivre durant les trois journées, l’un des points forts de la formation est qu’ils se retrouvent avec d’autres personnes ayant les mêmes préoccupations.

Leur parole a souvent beaucoup plus de poids que celle de la formatrice ! Le mélange d’éleveurs et de chefs d’équipes, de personnes d’âges ou de sexes différents, permet aussi de casser certaines idées reçues. Oui, les jeunes peuvent être motivés au travail. Mais ils ont une approche parfois différente de leurs aînés. Oui, une femme peut manager efficacement une équipe de salariés. Elle dispose des mêmes ressources qu’un homme pour le faire. 

Les structures d’élevage évoluent rapidement. Les nouvelles générations aspirent à une meilleure organisation du travail et à plus de temps libre. C’est sans doute pour cela que, par rapport au commerce ou à l’artisanat, j’estime que les agriculteurs sont plus ouverts à de nouvelles approches de management des équipes. C’est une population habituée à se former et à se remettre en cause. »

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)