Aller au contenu principal

Santé en porc : Moins d’antibiotiques quand le SDRP est maîtrisé

La mise en place d'un protocole de stabilisation du syndrôme respiratoire SDRP a montré une baisse de l'exposition aux antibiotiques dans 19 exploitations porcines françaises.

La vaccination de masse des porcelets contribue à la stabilisation du SDRP.
La vaccination de masse des porcelets contribue à la stabilisation du SDRP.
© B. Plesse

Selon une étude réalisée par le groupe vétérinaire Rezoolution (Noyal-Pontivy, Morbihan) dans 19 exploitations ayant engagé un protocole stabilisation du Syndrome Dysgénésique Respiratoire Porcin (SDRP), l’indicateur français d’exposition aux antibiotiques ALEA (Animal Level of Exposure to Antimicrobials) est passé en un an de 0,91 à 0,73.

Lire aussi : « Mon élevage de porcs est négatif SDRP grâce aux mesures de biosécurité »

Cet indicateur considère qu’un niveau de consommation important équivaut à une note supérieure à 0,9. Une note de 0,5 est l’objectif à atteindre. Exprimée en mg par PCU (Population Correction Unit, indicateur officiel au sein de l’UE), la tendance est la même (de 94,4 mg à 89,7 mg). 

Lire aussi : Une organisation collective pour gérer le syndrôme porcin SDRP

Ces programmes de stabilisation contre le SDRP consistent en une vaccination de masse des truies et de leurs porcelets, associée à de strictes mesures de biosécurité interne. L’objectif est de supprimer la circulation virale dans le troupeau reproducteur.

Les plus lus

Thierry Dauger, Mathieu Pouteix (au centre), avec  Philippe Chanteloube, directeur de Cirhyo. « Le choix de l’agrandissement assure un système durable dans le temps. »
« Nous avons rénové et agrandi notre atelier porcin pour anticiper l’avenir »

Dans la Creuse, les associés du Gaec Le Breuil ont investi dans la rénovation et l’agrandissement de leur atelier porcin afin…

porcs bio sur paille
Porc mâle entier : comment minimiser le risque d'odeurs en engraissement sur paille?

Le projet Farinelli établit des recommandations pour l’élevage de porcs mâles entiers en bâtiments alternatifs afin de…

(archives)
Installations en élevage : Le porc attire toujours des jeunes

Les statistiques publiées par la Mutualité sociale agricole (MSA) pour l’année 2022 révèlent une stabilité des installations d…

Les porcelets préfèrent la luzerne à un matériau manipulable
La luzerne limite la caudophagie chez les porcelets

La distribution d’une balle de luzerne déshydratée dans un râtelier à des porcelets en post-sevrage est un moyen efficace pour…

réglage de la ventilation dans un bâtiment porc
Moins d’ammoniac dans des salles d’engraissement de porc avec une température plus froide

Une étude, menée par l’Ifip, montre que réduire la température ambiante à 16 ou 18 °C permet de baisser les émissions d’…

Les porcs mâles entiers sont plus actifs et par conséquent plus agressifs aussi. Des moyens existent pour réduire cette agressivité.
Comment réduire l’agressivité des porcs mâles entiers

Les mâles entiers sont significativement plus actifs que les mâles castrés et les femelles en élevages conventionnels comme en…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)