Aller au contenu principal

Quatre recommandations pour limiter les risques de contamination entre le porc et l’homme

Quatre recommandations pour limiter les risques de contamination entre le porc et l’homme
© D. Poilvet

Le Centre national de référence (CNR) des virus des infections respiratoires de l’Institut Pasteur a confirmé, le 3 septembre dernier, un cas d’infection humaine par un virus influenza proche d’une souche virale circulant activement dans les élevages de la région Bretagne. L’agence régionale de santé Bretagne (ARS) rappelle que des cas de transmission de virus influenza à l’homme ont déjà été détectés sporadiquement à l’échelle internationale. Depuis janvier 2021, environ une dizaine de cas d’infection humaine d’origine porcine ont été ainsi confirmés aux États-Unis, au Canada, à Taïwan, au Danemark et en Allemagne.

Une transmission interhumaine rare et limitée

L’agence indique que les cas humains d’infection par des virus influenza porcins sont généralement bénins, bien que quelques cas sévères aient été signalés. Aucune chaîne de transmission interhumaine soutenue n’a été rapportée à ce jour. Elle précise que le virus influenza d’origine porcine n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande de porc. De son côté, l’OS porc Bretagne émet quatre recommandations pour limiter les risques de contamination entre le porc et l’homme (possible dans les deux sens) :

  1. La vaccination contre la grippe de toutes les personnes qui travaillent au contact des porcs, diminue le risque d’une transmission de l’homme aux porcs
  2. Si vous présentez des symptômes de grippe, évitez d’entrer dans un élevage (se faire remplacer si possible). À défaut, porter un masque et éviter les contacts rapprochés avec les porcs.
  3. Les personnes en contact avec des porcs malades doivent se protéger en portant un masque de protection simple, ou mieux FFP2.
  4. En cas d’apparition de symptômes aigus similaires à ceux de la grippe, en même temps chez les porcs et les détenteurs de porcs, évitez tout contact avec ses propres porcs et avec d’autres personnes qui s’occupent de porcs.

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)