Aller au contenu principal

Lidl soutient huit projets autour du bien-être du porc

À l’occasion du Space, Lidl a dévoilé les huit élevages de porcs lauréats du premier appel à projets « bien-être animal ».

Les huit élevages lauréats ont été dévoilés lors du Space, en présence des éleveurs, des groupements Eureden, Evel'up et Porc Armor Évolution, de Lidl et de Socopa.
Les huit élevages lauréats ont été dévoilés lors du Space, en présence des éleveurs, des groupements Eureden, Evel'up et Porc Armor Évolution, de Lidl et de Socopa.
© A. Puybasset

À l’occasion du Space, Lidl a dévoilé les huit élevages de porcs lauréats du premier appel à projets « bien-être animal », en présence des groupements partenaires Eureden, Evel’up, Porc Armor Évolution ainsi que de Socopa.

L’enveloppe de 1,4 million débloquée par le distributeur permettra d’accompagner leurs projets d’investissements visant à améliorer le bien-être animal. Cela représente une aide versée directement à l’éleveur de 5 euros par porc durant 5 ans, soit au total 275 000 porcs et 1 900 truies concernées par cette démarche.

Les élevages lauréats, situés dans le Grand Ouest, ont été sélectionnés par un comité décisionnel, composé de représentants des groupements, des équipes d’achats et RSE de Lidl ainsi que d’une ONG de protection animale.

Les huit projets portaient tous sur l’investissement dans des cases « maternité liberté ». Certains concernaient également la réduction de la contention en verraterie et en gestante et/ou des bâtiments sur paille.

Ouvert à tous les types d’élevage (conventionnel, bio, label rouge), cet appel à projet sera reconduit l’an prochain. Pour être sélectionné, le projet devait répondre a minima aux critères suivants : lumière naturelle, réduction de la contention des truies, enrichissement dans les cases, prise en charge de la douleur sur les porcelets). « Lidl n’a pas prévu pour l’instant d’étiquetage spécifique sur les produits issus de ces élevages, précise Lucile Gérardin, responsable bien-être animal de l’enseigne. Ce soutien se fera sans répercussion sur le prix au consommateur.  »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

« Les changements génétiques débutés en 2018 ont porté leurs fruits. Le nombre de sevrés par truie et par an est passé de 29,1 en 2018 à 32,8 en 2021. »
« Je veux renforcer l’autonomie de mon élevage de porcs»
Benoît Le Page s’est installé en mai 2020 au sein du Gaec familial, comprenant un élevage de 150 truies et 126 hectares de…
Marlène et Mathieu Bourveau. «La valorisation de notre lisier par les céréales, elles-mêmes valorisées par nos animaux nous semble une démarche vertueuse d'un point de vue environnemental et économique.»
Une fabrique d'aliments à la ferme d’exception pour 700 truies et la suite
La fabrique d’aliment à la ferme réalisée par Marlène et Mathieu Bourveau fera sans doute référence pour longtemps grâce à sa…
Les priorités du Comité régional porcin de Bretagne
 Le conseil d’administration du comité régional porcin (CRP) de Bretagne a élu Carole Joliff présidente de l’organisation le 31…
Véronique et Thierry Lebert avec Julie leur fille et Perrine Thévenin, salariée de l’élevage. « En journée, nous n’avons pas besoin d’allumer les lumières dans les salles, même par temps nuageux. »
Bâtiment porc : Un concentré de lumière naturelle dans les salles
Les puits de lumière constituent une solution pour apporter de la lumière naturelle dans les grandes salles ou les couloirs de…
2021, année catastrophique pour les trésoreries des éleveurs de porcs
2021, année catastrophique pour les trésoreries des éleveurs de porcs

Selon les chiffres du Cerfrance Bretagne présentés lors de la dernière assemblée générale du Comité régional porcin (CRP…

Lothar Hövelmann, directeur de la DLG "Les éleveurs allemands estiment que la situation restera tendue tout l’hiver et probablement en 2023".
Les éleveurs de porcs allemands n’ont pas le moral
Moins optimistes que leurs confrères européens, les producteurs de porcs allemands souffrent du prix et de la situation sanitaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)