Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les seuils d'acceptabilité du scatole et de l'androsténone précisés

Détection de carcasses de porc malodorantes dans un abattoir.
Détection de carcasses de porc malodorantes dans un abattoir.
© Ifip

Une étude européenne menée par neuf instituts (1) et présentée par l’Ifip (2) montre que moins de 5 % des consommateurs (1 099 issus de sept pays) sont insatisfaits de steaks hachés de viande de porcs mâles entiers lorsque les niveaux de scatole et d’androsténone restent sous la barre respective de 0,12 mµ/g et 0,67 mµ/g. Au-delà de ces valeurs, le taux d’insatisfaction augmente, l’association de ces deux molécules amplifiant le phénomène de rejet. Pour des valeurs extrêmes supérieures à 0,20 mµ/g/g de scatole et 2 mµ/g/g d’androsténone dans le gras, 30 à 40 % des consommateurs n’apprécient pas ces steaks (qui contiennent 20 % de matière grasse).

Ces résultats confirment évidemment l’intérêt d’écarter les carcasses les plus odorantes, mais contribuent à fixer des seuils d’acceptabilité plus précis qui seraient donc de l’ordre de 0,10 mµ/g/g et 0,50 mµ/g/g respectivement de scatole et d’androsténone, selon ces résultats, et pour ce type de produit.

(1) WUR (Pays-Bas), UGO (Allemagne), IRTA (Espagne), DMRI (Danemark), Ifip (France), CRPA (Italie), Nofima (Norvège), ILVO (Belgique) et NAU (Chine)

(2) Patrick Chevillon, Info Viandes et Charcuteries, septembre 2015

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
L’Ifip teste un système de détection et de suivi automatique de la toux
L’Ifip a testé sur la station expérimentale de Romillé un dispositif d’enregistrement capable de détecter la présence de toux en…
Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Vignette
La Chine prépare déjà l’après fièvre porcine africaine
Les autorités chinoises veulent rétablir la production rapidement. Les grands groupes présents dans le pays pourraient en…
Vignette
Les Allemands testent les viandes odorantes dans les charcuteries

33 %, c’est le taux maximum de viandes odorantes acceptable dans la mêlée pour faire une saucisse de Francfort de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)