Aller au contenu principal

Les industriels de la viande poussent au maintien de la castration des porcs mâles

© C.Reibel

 

Dans un communiqué publié le 14 décembre, Culture Viande, le syndicat des industriels de la viande, veut s’engager  « à explorer toutes les pistes (…) qui permettront (…) de poursuivre au 1er janvier 2022 la castration des animaux dans le cadre de la loi ». Une castration qui ne devra plus être pratiquée à vif à compter de cette date, selon une décision du ministère de l’agriculture. Le syndicat souligne qu’en Allemagne, les autorité ont ainsi subventionné l’achat d’appareils permettant la castration des porcelets mâles sous anesthésie générale à l’isoflurane. Il pointe les « faiblesses » des viandes issues de porcs mâles entiers : un gras qui ne convient pas à la fabrication des salaisons sèches, la teneur élevée en maigre de ces viandes, et un risque d’odeur à la cuisson. Face aux dix groupements de producteurs de porc du Grand Ouest qui revendiquent une production de référence issue d’élevages ayant arrêté la castration des porcelets, Culture Viande souligne que « seul le marché fixe les prix, valorise les bons produits au détriment des autres et que, de mémoire, les plus-values générées par l’amont ont toujours rapidement été captées par l’aval ». Le syndicat se dit « prêt à engager la concertation et le débat » avec les autres maillons de la filière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les groupements de producteurs de porcs amont du Grand Ouest s'unissent dans une AOP

Dans un communiqué envoyé ce 7 avril, les dix groupements de producteurs de porcs amont du Grand Ouest (c'est à dire tous sauf…

L’élevage sur litière donne aux porcs un substrat lui offrant la possibilité d’exprimer son comportement de fouissage.  © Chambre d'agriculture de ...
[VIDEO] À la station Crécom, les queues entières des porcs élevés sur paille ne présentent pas de morsures.
Les queues des porcs élevés sur litière à la station expérimentale de Crécom ne sont désormais plus coupées. Grâce à une bonne…
[VIDEO] Le YouTuber L’Agricoq filme un élevage de porcs conventionnel
Corentin Le Baut, alias L’Agricoq, publie chaque semaine sur sa chaîne Youtube des vidéos sur l’agriculture. Celle d’un élevage…
Les essais sur l'arrêt de la caudectomie confirment que l'apport de matériaux manipulables n'est pas suffisant à lui seul pour enrayer les morsures de queues. © A. Puybasset
Des avancées sur le bien-être des porcs, éprouvées en élevage
Lors du forum Recherche et Développement d’Evel’up, éleveurs et techniciens ont témoigné de solutions concrètes pour s’adapter,…
Le bois qui touche le sol est nettement plus utilisé que les autres matériaux sous-optimaux. © Chambres d'agriculture de ...
[VIDEO] Les Chambres d'agriculture de Bretagne évaluent l’utilisation des matériaux manipulables par les porcs
La manière dont les porcs utilisent les objets manipulables placés dans les cases de post-sevrage et d’engraissement dépend non…
Les jeunes qui découvrent la production porcine lors d’un stage constituent un vivier intéressant de futurs salariés.  © D. Poilvet
Bien accueillir les jeunes salariés en élevage de porcs
Lorsque des jeunes découvrent la filière porcine à l’occasion d’un stage, l’aspect humain est essentiel pour leur donner envie de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)