Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les grands élevages chinois prennent le pas sur les petits

Selon un récent rapport américain, l’ensemble des grands élevages chinois produit désormais plus de porcs que l’ensemble des petits.

Un rapport récent du ministère de l’Agriculture américain (USDA) rapporte, de sources professionnelles, que depuis 2017, les grands élevages chinois détiennent, à l’échelle du pays, plus de porcs que les petits. Le rapport ne précise pas les tailles d’élevages considérées comme petites ou grandes. Toutefois, cette observation marque un moment symbolique dans la restructuration en cours au sein de la production porcine chinoise, conduite par de grandes entreprises d’intégration. En 2017, la plus grande entreprise de production chinoise, Wen, a produit 19 millions de porcs – soit un peu moins que la production française (23 millions de porcs) – contre 7 millions en 2011. La deuxième, Mu Yuan, est actuellement la plus dynamique. En 2018, elle devrait augmenter sa production d’au moins 5 millions de porcs – soit l’équivalent de la production commercialisée par la Cooperl.

Les importations chinoises en recul en 2018

Conséquence logique de cette évolution, les importations chinoises devraient diminuer de 7 % en 2018, à 1,5 million de tonnes, grâce à l’augmentation de la production portée par ces grandes entreprises. La production chinoise devrait augmenter de 3 % à 54,75 millions de tonnes. De même, la consommation devrait progresser de 3 % à 56 millions de tonnes. Les prix devraient baisser, et accélérer les arrêts de petits élevages, tout en ralentissant l’expansion des grandes entreprises.

L’USDA observe que la consommation devrait atteindre prochainement un plafond dans les plus grandes villes du pays. Avec l’amélioration des revenus et du niveau de vie, les consommateurs urbains recherchent des protéines qu’ils considèrent comme plus saines et maigres, comme les produits de la mer et la volaille. Les consommateurs urbains recherchent également du « porc de marque », qu’ils considèrent comme plus sûr sur le plan sanitaire. De récentes études ont porté sur les achats de porcs en ligne en Chine, qui se développent rapidement dans les villes. Selon l’USDA, ces études montrent que les consommateurs qui utilisent ce canal se tournent plus volontiers vers des produits de marque et vers du « porc noir », perçu comme un produit de qualité en Chine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
L’épizootie de la fièvre porcine africaine décime le cheptel chinois
Entre 30 et 50 % de la production de porc chinoise aurait disparu. L’efficacité des mesures de biosécurité réclamées par le…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement de 1944 places séparé du site de naissage
Frédéric Baudet, éleveur à Maroué (Côtes d’Armor), vient de construire un engraissement de 1 944 places sur racleur. Ce bâtiment…
Vignette
La consommation de porc bio en forte hausse
La tendance est à la démocratisation de la consommation de produits biologiques. Pour faire face à cette demande croissante, le…
Vignette
L’alimentation animale bio manque de matières premières
Le secteur de l’alimentation animale biologique bénéficie d’une croissance importante. Mais la production végétale française …
Vignette
Au Gaec La Blanche, l’élevage se restructure autour d’une maternité neuve de 96 places
Au Gaec La Blanche, la réorganisation de l’outil de production de 430 truies en multiplication et de la conduite d’élevage s’…
Vignette
Cooperl signe une joint-venture avec Vereijken

À travers un partenariat signé le 25 mars, Cooperl et la société néerlandaise Vereijken spécialisée dans la fabrication…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)