Aller au contenu principal

[VIDEO] Le YouTuber L’Agricoq filme un élevage de porcs conventionnel

Corentin Le Baut, alias L’Agricoq, publie chaque semaine sur sa chaîne Youtube des vidéos sur l’agriculture. Celle d’un élevage de porcs conventionnel atteignait déjà 6 500 vues une semaine à peine après son lancement, avec des commentaires positifs.

Dans une vidéo d’une vingtaine de minutes, L'Agricoq nous fait découvrir un élevage normand de 150 truies naisseur-engraisseur, représentatif du modèle d’élevage conventionnel de porcs français. Mettant d’abord en avant la recherche d’autonomie alimentaire et énergétique de l’exploitation, le youtuber montre chaque stade de production, des truies en verraterie jusqu’au quai d’embarquement des porcs charcutiers.

Lire aussi : Comment reconnecter les éleveurs de porcs et les consommateurs

Avec cette vidéo, l’objectif de Corentin Le Baut est de contrer les images choquantes des associations abolitionnistes qui inondent le net. Il veut montrer la réalité des élevages en prenant le temps d’expliquer les choses, sans tabou et en toute transparence. En salle de maternité, il explique par exemple en quoi le fait de bloquer les truies permet d’éviter des porcelets écrasés. Le jeune n’hésite pas à parler devant sa caméra. « On peut faire dire n’importe quoi à une image. Il est important d’expliquer les choses. »

Agé de 23 ans, Corentin Le Baut a créé il y a un an sa chaîne Youtube. Une fois son BTS productions animales en poche, il a démarré comme technico-commercial chez Néolait avec l’objectif de s’installer à terme en élevage laitier. Mais il y a trois ans, un grave problème de santé l’a obligé à mettre toute activité professionnelle en suspens.

RPO 288 you tube l'agricoq
Postée sur YouTube, la vidéo de l'élevage de porcs a reçu des commentaires en grande majorité très positifs.

Pour « sortir » de chez lui, il a investi dans un drone et a commencé à filmer des vidéos sur l’agriculture et s’est rapidement passionné pour cette activité. Il met désormais une vidéo en ligne chaque semaine. « C’est plutôt l’élevage qui m’intéresse que le machinisme, explique-t-il. Les vidéos proviennent principalement de l’exploitation laitière de ses oncles mais aussi des élevages voisins. « Remarquant qu’il y avait très peu de vidéos sur l’élevage de porcs, mon voisin éleveur m’a proposé de filmer son exploitation. »

Lire aussi : La campagne d'informations "Let's talk about pork" donne la parole aux éleveurs

Postée sur You Tube le 7 avril, la vidéo a déjà été vue 6 500 fois. « J’ai été plutôt été agréablement surpris des réactions positives, en très large majorité. »

L’Agricoq compte aujourd’hui près de 4000 abonnés. Sa vidéo la plus populaire, sur l’ensilage de maïs, a été vue près de 40 000 fois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

[VIDEO] Le YouTuber L’Agricoq filme un élevage de porcs conventionnel
Corentin Le Baut, alias L’Agricoq, publie chaque semaine sur sa chaîne Youtube des vidéos sur l’agriculture. Celle d’un élevage…
Les élevages de grande dimension et aux mesures de biosécurité très strictes se développement en Chine pour sécuriser la production. © P.Gréau
La production porcine chinoise se restructure à marche forcée
La Chine reconstitue son cheptel porcin dans des élevages de grande dimension, conformément au plan engagé par le gouvernement.…
Les jeunes qui découvrent la production porcine lors d’un stage constituent un vivier intéressant de futurs salariés.  © D. Poilvet
Bien accueillir les jeunes salariés en élevage de porcs
Lorsque des jeunes découvrent la filière porcine à l’occasion d’un stage, l’aspect humain est essentiel pour leur donner envie de…
L’engraissement type de 1 000 places proposé par Cirhyo est de type conventionnel, avec une conception et des équipements permettant des performances de haut niveau afin d’assurer un bon revenu pour l’éleveur même en période de remboursement des annuités. © D. Poilvet
Un engraissement simple pour se lancer dans le porc dans le Massif Central
Le groupement Cirhyo propose un engraissement type de 1 000 places pour produire du porc en complément d’une autre production.…
Benoît Julhes. « La complémentarité porcins/bovins se conçoit aussi à l’échelle du territoire. Sans la production porcine, qui représente 40 à 60 % de l’activité, aucun des trois abattoirs du Cantal ne survivrait. » © B. Griffoul
« Deux ateliers porc et bovin dans le Cantal pour être ensemble tout en étant indépendants »
Si la production porcine a permis à Benoît Julhes de s’installer, la complémentarité avec les bovins a donné à l’exploitation une…
Floriane, salariée en maternité à l'EARL du Domaine, apprécie l'ergonimie du chariot de soins © P. Trucheau
Un chariot de soins maison pour les porcelets à moins de 100 euros
Pour faciliter le travail et pour protéger ses salariés des troubles musculo-squelettiques (TMS), Olivier Cresteaux, chef d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)