Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le virus de la diarrhée épidémique porcine inquiète les Etats-Unis

Depuis le printemps dernier, les Etats-Unis tentent de contrôler des foyers de diarrhée épidémique porcine causés par un virus (PEVD, Porcine Epidemic Diarrhea Virus) qui s’est propagé aussi en Asie. Les premiers symptômes de la maladie sont des diarrhées sévères sur des porcs de tous âges, entraînant de très fortes mortalités (jusqu’à 100 %) chez les jeunes porcelets, sans traitement efficace. Le virus se propage au sein d’un élevage via
les matières fécales, et les élevages se contaminent par les entrées d’animaux, les camions… Faisant des mesures de biosécurité le principal rempart contre la maladie. L’association des producteurs de porcs britannique (National Pig Association) a lancé un appel à la prudence, recommandant aux éleveurs de renforcer les mesures préventives afin que le virus ne gagne pas la Grande-Bretagne.
Le NPA rappelle qu’il y a treize ans, le circovirus avait été introduit d’Europe, et qu’il avait fallu attendre des années avant de disposer d’un vaccin. Les professionnels recommandent concrètement de ne pas autoriser les visites d’élevage de personnes étrangères ou du moins les limiter au strict minimum et sous condition que la personne n’ait pas visité de porcheries au cours des trois jours précédents.
Très récemment, des chercheurs de l’Université de l’Iowa (Etats-Unis) ont développé un nouveau test pour détecter la présence d’anticorps contre le virus. Ce test permet de savoir si
le porc a été en contact avec le virus et s’il en excrète. Les chercheurs estiment que ce test sera particulièrement utile pour connaître le statut des futurs reproducteurs entrant dans un élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
L’épizootie de la fièvre porcine africaine décime le cheptel chinois
Entre 30 et 50 % de la production de porc chinoise aurait disparu. L’efficacité des mesures de biosécurité réclamées par le…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement de 1944 places séparé du site de naissage
Frédéric Baudet, éleveur à Maroué (Côtes d’Armor), vient de construire un engraissement de 1 944 places sur racleur. Ce bâtiment…
Vignette
La consommation de porc bio en forte hausse
La tendance est à la démocratisation de la consommation de produits biologiques. Pour faire face à cette demande croissante, le…
Vignette
Au Gaec La Blanche, l’élevage se restructure autour d’une maternité neuve de 96 places
Au Gaec La Blanche, la réorganisation de l’outil de production de 430 truies en multiplication et de la conduite d’élevage s’…
Vignette
L’alimentation animale bio manque de matières premières
Le secteur de l’alimentation animale biologique bénéficie d’une croissance importante. Mais la production végétale française …
Vignette
Cooperl signe une joint-venture avec Vereijken

À travers un partenariat signé le 25 mars, Cooperl et la société néerlandaise Vereijken spécialisée dans la fabrication…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)