Aller au contenu principal

Le bois de chauffage, une source d’énergie économique et écologique pour les élevages de porcs

Chauffer ses bâtiments au bois baisse fortement le coût de l’énergie utilisée pour le chauffage. De 14 à 16 centimes le kWh acheté en heures pleines hivernales, les plaquettes de bois achetées coûtent 3 centimes du kilowattheure, et même 1,5 centime si l’on autoconsomme ses propres plaquettes. Le prix du combustible bois est en outre remarquablement stable. Sachant que le chauffage représente environ la moitié de la consommation électrique d’un élevage porcin, l’hésitation devrait être de courte durée. L’approvisionnement est un point d’interrogation chez de nombreux éleveurs qui ne souhaitent pas forcément devoir gérer l’élagage et le broyage de leur bois. Aux dires d’installateurs, une majorité d’éleveurs achètent leur bois-plaquette à une entreprise extérieure. D’autres exploitants, qui disposent de linéaires bocagers, confient les chantiers (coupe, débardage, broyage) à une entreprise de travaux agricoles ou à une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Ce mode de fonctionnement ne demande pas d’implication de l’éleveur, ce qui lui permet de se concentrer sur l’activité d’élevage. Dans tous les cas, une chaudière automatique à bois-plaquette ne demande pas beaucoup de temps. En routine, l’éleveur devra uniquement vidanger le cendrier et alimenter le silo (la réserve de plaquettes). En tout, il faut compter une heure tous les 15 jours en saison hivernale. En période estivale, on comptera une heure toutes les quatre à six semaines. Selon une simulation réalisée pour le chauffage d’un élevage de 78 places en maternité et 1 600 places en post-sevrage nécessitant 164 000 kWh par an, le bois acheté à une entreprise extérieure fait économiser 14 000 euros par an par rapport à l’électricité (6 000 euros contre 20 000 euros pour le chauffage électrique).

Partenaires

L’accompagnement Chambre

Dimensionnement, options d’implantation de la chaufferie, approvisionnement ou encore subventions : les Chambres d’agriculture de Bretagne vous renseignent et vous accompagnent dans vos démarches. Contact : Laurent Somer - 02 98 52 49 61 - 07 87 88 70 83 - laurent.somer@bretagne.chambagri.fr

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

« Avec la directive IED, le rouleau compresseur anti-élevages familiaux est en marche »

Dans une note cosignée par la plupart des interprofessions régionales porcines et avicoles, l’UGPVB (Union des groupements de…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Qui est la coopérative française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 
Qui est la coopérative porcine française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 

Une seule coopérative agricole française, détenant une activité en porc, est présente dans le top 10 des coopératives…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)