Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Économies d’énergie
La lisiothermie fait ses preuves sur le terrain

La chaleur du lisier peut être récupérée au moyen d’une pompe à chaleur pour chauffer les bâtiments d’élevage. Ce procédé, déjà installé dans quelques élevages, permet de faire des économies d’énergie.

Les tuyaux en polyéthylène contenant un fluide caloporteur sont noyés dans la dalle des fonds de fosse pour récupérer les calories du lisier (ici, un bâtiment vendéen construit en 2016).
© Boissinot élevage

Le principe de la lisiothermie repose sur une pompe à chaleur qui capte les calories du lisier au moyen d’un circuit posé sous la dalle béton des pré-fosses. L’eau peut ainsi être chauffée à 50 °C avant d’être acheminée vers les bâtiments d’élevage. Les premières réalisations en élevage font état d’un retour sur investissement compris entre huit et neuf ans, avec un coût de l’électricité de 0,12 €/kWh. Il baisse de 1,7 an si le tarif d’électricité monte à 0,15 €/kWh, ce qui risque de se produire ces prochaines années. La lisiothermie représente donc une solution intéressante à mettre en œuvre lors de la construction d’un nouveau bâtiment pour réduire sa facture énergétique. Retour d’expérience dans deux élevages où la lisiothermie en fond de fosse, installée depuis plus de deux ans, a permis d’atteindre les objectifs d’économie d’énergie prévus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Vers des élevages de porcs plus autonomes en protéines
Le programme SOS Protein (1) lancé par les régions Bretagne et Pays de la Loire a pour objectif de limiter la dépendance des…
Un concours européen sur les meilleures pratiques d’élevage

Comme chaque année depuis 2017, le concours européen des meilleures pratiques d’élevage (EUPig) est…

Valoriser la mixité porcs-bovins dans le Massif central

Les acteurs de la filière porcine du Massif central, rassemblés autour de l’Association porc montagne,…

La saucisse de Morteau constitue un débouché majeur pour les producteurs de Franche-Comté. © D. Poilvet
Les ventes de charcuteries franc-comtoises au beau fixe

Il n’y a pas que la hausse des cours qui donne le moral aux éleveurs de porc comtois. « Les ventes…

La paille en râtelier présente un intérêt comportemental pour le porc. Mais des questions sur le remplissage et sa compatibilité avec les caillebotis subsistent. © Chambre d'agriculture de ...
Des matériaux manipulables par les porcs en quantité et de qualité
Les organisations professionnelles ont publié des recommandations sur l’apport de matériaux manipulables pour répondre aux…
Reprocyc Parvoflex peut être associé au vaccin contre le SDRP de Boehringer. © Boehringer Ingelheim
Un nouveau vaccin contre le parvovirus

Boehringer Ingelheim lance Reprocyc Parvoflex, un vaccin sous-unitaire contre le parvovirus porcin fabriqué à partir d’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)