Aller au contenu principal

La Chambre d’agriculture de Bretagne teste un récupérateur de chaleur placé dans les cheminées d’extraction

Un récupérateur des calories de l’air extrait des salles placé dans une cheminée d’extraction a été testé par les chambres d’agriculture de Bretagne. Il permet d’économiser 80 % de chauffage en post-sevrage.

L'installation est facilement accessible pour son lavage.
© Chambres d'agriculture de Bretagne

Dans le test réalisé en 2018 à la station expérimentale de Guernévez dans le Finistère, la récupération de chaleur s’est faite dans la cheminée d’extraction d’une salle de post-sevrage logeant 90 porcelets, ainsi que dans celle de la salle gestante voisine occupée en permanence par 40 truies. L’installation de récupération de chaleur se caractérise par un réseau de tuyau en cuivre enrobé de plastique dans lequel circule un fluide frigorigène. Ce fluide capte les calories de l’air des cheminées de ventilation pour les transférer à l’air ambiant de la salle à chauffer à l’aide d’un aérotherme. Le fluide circulant dans l’aérotherme est le même que celui circulant dans la cheminée d’extraction. Il n’y a pas d’échange thermique avec un réseau d’eau complémentaire qui aurait pu assurer le chauffage. La performance de l’installation en est améliorée. Pour 1 kWh électrique consommé, la pompe à chaleur a restitué près de 5 kWh thermiques au réseau de chauffage, soit 80 % d’économie d’énergie. Le coût de l’installation était de 7 500 euros hors taxes, pose et mise en service comprise, pour un bâtiment de 200 places de post-sevrage. Le temps de retour sur investissement pour un tarif de 11 cts €/kWh électrique était alors de 6,25 ans, hors aides.

Un procédé basé sur le changement d’état du fluide frigorigène

Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur est basé sur un phénomène physique : le changement d’état. Le fluide frigorigène qui circule dans les tuyaux en cuivre enrobé de plastique passe de l’état liquide à l’état gazeux au niveau de l’évaporateur situé dans les cheminées d’extraction en captant les calories de l’air extrait des salles. Il arrive ensuite au niveau du compresseur de la pompe à chaleur qui comprime ce fluide et élève sa température. Le fluide est ensuite dirigé vers un condenseur dans la salle à chauffer. Celui-ci permet au fluide de repasser de l’état gazeux à l’état liquide par échange direct avec l’air de la salle. Ce changement d’état permet de libérer l’énergie dans la salle à partir d’un ventilo-convecteur. Le fluide frigorigène est ensuite détendu par un abaissement brusque de la pression à travers le détendeur de la pompe à chaleur. Il repart alors vers l’évaporateur.

Les +
Bon rendement
Facilement adaptable à l’existant
Les –
Vigilance sur le dimensionnement pour éviter les risques de freinage
Nettoyage obligatoire entre lots pour maintenir les performances
 

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

« Avec la directive IED, le rouleau compresseur anti-élevages familiaux est en marche »

Dans une note cosignée par la plupart des interprofessions régionales porcines et avicoles, l’UGPVB (Union des groupements de…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Qui est la coopérative française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 
Qui est la coopérative porcine française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 

Une seule coopérative agricole française, détenant une activité en porc, est présente dans le top 10 des coopératives…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)