Aller au contenu principal

Intégrer l’aliment cochette dans les contrôles mycotoxines

 

Une enquête de DSM réalisée en 2023 montre une prévalence importante en mycotoxines dans l’aliment des cochettes, particulièrement sensibles à une exposition.

 

La cochette fait partie des stades physiologiques sensibles à protéger contre les mycotoxines, au même titre que le porcelet et la truie allaitante.
La cochette fait partie des stades physiologiques sensibles à protéger contre les mycotoxines, au même titre que le porcelet et la truie allaitante.
© A. Puybasset

« L’aliment cochette est souvent le parent pauvre des plans de surveillance et de contrôle des contaminations en mycotoxines. La cochette fait pourtant partie des stades physiologiques sensibles, à protéger au même titre que le porcelet et la truie allaitante », rappelle Laure Rouxel, de DSM. 

Lire aussi : Les mycotoxines peuvent agir sur les fœtus des truies

Une exposition des cochettes aux mycotoxines peut engendrer une perturbation du métabolisme, notamment celui de la vitamine D3 et avoir un impact sur la santé osseuse. Elles agissent comme des perturbateurs endocriniens qui peuvent affecter le développement des organes reproducteurs et impacter le système immunitaire des jeunes animaux.

Lire aussi : Attention au statut en vitamine D des cochettes

Une exposition avérée

Les mesures de contamination en mycotoxines réalisées en 2023 par DSM sur des aliments finis pour cochettes montrent une exposition avérée. « Sur les 95 échantillons analysés en Europe, 72 % étaient positifs, ce qui signifie que le premier seuil de toxicité était dépassé pour au moins une mycotoxine. » La prévalence, surtout élevée pour la zéaralénone (1) (deux tiers des échantillons), les trichothécènes et le déoxynivalénol (DON) (85 %), est associée à des niveaux de contamination élevés. « La surveillance des aliments cochettes est nécessaire, d’autant plus si les aliments sont fabriqués à la ferme. Ne les oubliez pas de les intégrer dans les plans de contrôle mycotoxines ! », insiste-t-elle.

(1) Mycotoxine ayant des effets directs sur la reproduction.

Les plus lus

éleveur de porcs en maternité
« Des performances exceptionnelles avec la nouvelle maternité de notre élevage de porcs »

Vincent et Roger Prat atteignent des niveaux de performance très élevés depuis la mise en service de leur nouveau bloc…

porcs en engraissement
Comment rénover les engraissements des élevages de porcs avec des grandes cases?
Les grands groupes semblent séduire de plus en plus d’éleveurs dans le cadre d’une rénovation de bâtiments. Mais certains points…
éleveur de porcs et ses salariés
La considération : une clé de la fidélisation des salariés en élevage de porcs

David Riou est éleveur à Plouvorn, dans le Finistère. Pour fidéliser et motiver ses quatre salariés, il est attentif à l’…

bâtiment porcin
Comment organiser les zones de vie des porcs charcutiers en engraissement ?
De nombreux concepts de bien-être animal portent sur le fait de laisser le choix à l’animal. Concernant les zones de vie, leur…
salarié élevage de sélection axiom
Axiom se lance dans l’arrêt de la caudectomie des porcelets

À Usson-du-Poitou dans la Vienne, un des élevages de sélection des lignées femelles d’Axiom s’est engagé dans une démarche d’…

Sélection de porcs sociables
Danbred veut sélectionner des porcs « sociables »

 

Une étude du Seges, le centre de recherche de la filière porcine danoise, affirme que la sociabilité des porcs…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)