Aller au contenu principal

Fipso s’adapte à la demande des marchés

Aux côtés d’un porc conventionnel de qualité qui représente la majorité de ses volumes, Fipso développe des productions différenciées par leur mode d’élevage en label rouge et en bio.

Mis en service en 2001, l’abattoir Fipso de Lahontan, dans les Pyrénées-Atlantiques, est le dernier né des abattoirs industriels français. Il traite 610 000 porcs chaque année, produits pour les deux tiers par les adhérents du groupement Fipso, et achetés pour le tiers restant auprès d’autres structures des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, et un peu en Bretagne et Pays de la Loire. « Notre intérêt est de privilégier le plus possible nos approvisionnements sur la zone de production du jambon de Bayonne », tient à préciser le directeur du groupe Fipso, Patrick Le Foll, qui insiste sur l’importance de produire avant tout un porc conventionnel de qualité, répondant aux attentes d’une large majorité des consommateurs. " Nous travaillons en premier lieu sur l’origine locale des produits." L’expérience Sojalim, qui permet de valoriser le soja produit localement par les éleveurs de porcs, est un succès (voir Réussir Porc juin 2018 page 42).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

La végétation (ici un mélange moha –trèfles) est bien consommée par les animaux.
Un éleveur bio expérimente le pâturage des porcs charcutiers
Carl Sheard est éleveur de porcs bio dans la région des Pays de la Loire. Il expérimente la pratique du pâturage des porcs en…
"Plus de bien-être animal, moins d’impact environnemental dans notre élevage de porcs"
"Plus de bien-être animal, moins d’impact environnemental dans notre élevage de porcs"
L’EARL de la Foutelais approvisionne la société Bordeau Chesnel en porcs charcutiers engraissés dans un bâtiment alternatif de…
Le nouveau bloc maternité de la Scea Binard se compose de deux salles de 90 places équipées de cases maternité « bien-être » pour un investissement total de 7 200 euros par place (dont un surcoût lié au terrassement).
Deux salles maternités de 90 places de truies conçues pour le confort de travail
La Scea Binard vient d’investir dans un bâtiment maternité doté de deux grandes salles de 90 places. Les associés de l’…
Kevin et Benjamin Coupu ont saisi l’opportunité d’un nouveau débouché de valorisation pour investir dans un bâtiment d’engraissement alternatif de porcs sur paille avec un raclage en V des déjections.
Jeune installé en porc : « Devancer les contraintes pour en faire des opportunités »
Kevin et Benjamin Coupu sont installés depuis 2018 sur l’exploitation familiale. Ils ont repris en complément une ferme voisine…
Sylvain Serandour. «L’été, en début de soirée, les cochons sont nombreux à venir profiter de la fraîcheur de la courette.»
Les cochons valident leur bâtiment bien-être
Un an après la mise en route de leur engraissement alternatif de 1 200 places, Sylviane et Sylvain Serandour se disent satisfaits…
Six chinois parmi les dix principaux producteurs de porcs dans le monde
Six chinois parmi les dix principaux producteurs de porcs dans le monde

Le classement des 40 principaux producteurs de porcs dans le monde possédant au moins 100 000 truies…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)